Attentats de Paris : Les drapeaux mauriciens en berne par Solidarité

No Comment

A 10 000 km de Paris, la République de Maurice a décrété deux jours durant lesquels les drapeaux seront en berne, en soutient à la France et aux victimes des attentats du vendredi 13. Plusieurs mauriciens se trouvaient sur les lieux des attaques.

Samedi soir à 20h, le gouvernement mauricien a décrété deux jours de drapeaux en berne, dimanche 15 et lundi 16 novembre, « en solidarité avec le deuil national », souligne nos confrères de l’Express.mu. Interrogée par Islradio, la présidence mauricienne, Gurib Fakim, a rappelé les liens étroits qui unissent la France et la République de Maurice. Elle a également adressé sa sympathie « au peuple français, au gouvernement français et à toutes celles et ceux qui ont perdu un membre de leur famille dans ce terrible attentat ». Plusieurs ressortissants mauriciens étaient présents sur les lieux, d’autres vivants dans la capitale et dans tout l’Hexagone sont sous le choc. Tony Trompeuse était, avec son ami Ludovic, au Stade de France pour le match amical France-Allemagne, « il y avait une très bonne ambiance, des familles, des enfants. Quinze minutes après le début du match, on a entendu un gros boum ! On ne s’est pas inquiété ». Erwin Lamoureux est policier affecté à la BAC. En service ce soir-là, il déclare, « c’était comme à la guerre » ! Quand à Sweeta, cela fait six ans qu’elle vit sur Paris. Au lendemain des attaques, elle s’est rendue sur les lieux du drame afin de rendre aux victimes, « c’est une tragédie. C’est très triste, c’est très dur » 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment