Attentats de Paris : La Réunion en deuil

No Comment

Jour après jour, les noms des victimes des attentats de Paris tombent, permettant de mettre un visage et de se souvenir de ceux qui ne sont plus. Parmi eux, Pierre-Yves et Anne Guyomard, dont les parents vivent à La Réunion depuis 16 ans.

L’information nous vient de Réunion 1ère, l’île de La Réunion a perdu un de ses enfants lors des terribles attentats de Paris. Anne et Pierre-Yves Guyomard vivaient en région parisienne. Ils étaient tous deux passionnés de musique, tous deux ingénieurs du son. Anne, qui vivait à La Réunion avant de rejoindre la métropole, avait travaillé au Théâtre des Champs Fleuris. Pierre-Yves exerçait aussi le métier de professeur dans une grande école de musique de la capitale. Amoureuse des enfants, Anne changera de voie par la suite et deviendra puéricultrice, mais ne renonça pour rien au monde à sa passion pour la musique. C’est donc naturellement qu’ils se sont rendus ce soir là, au Bataclan, assister au concert de Eagles of Death Metal.

Anne Guyomard, était une passionnée de musique, elle se trouvait au Bataclan le soir des attaques ©Facebook

Anne Guyomard était une passionnée de musique, elle se trouvait au Bataclan le soir des attaques ©Facebook

Elisabeth et Jean Cornet, les parents d’Anne, vivent depuis 16 ans sur l’île de La Réunion, aux Avirons. Samedi matin à 6h30, ils apprennent par un ami de leur fille que le couple se trouvait au Bataclan le soir des attentats de Paris. Après avoir vainement tenté de joindre Anne et Pierre-Yves, la nouvelle tombe samedi à 17h d’une relation, un commissaire à Paris ; « Anne et Pierre-Yves Guyomard ont été tués par les terroristes ». Entre « profonde tristesse et une terrible colère », Elisabeth et Jean devraient rejoindre Paris aujourd’hui afin de réceptionner les corps de « leurs enfants ». En attendant, la Mairie des Avirons invitent les habitant à se recueillir au monument aux morts et rendre un dernier hommage à Anne et Pierre-Yves. Du côté de la Préfecture et du Conseil Départemental de La Réunion, tout est mis en oeuvre pour accompagner Elisabeth et Jean dans leurs douloureuses démarches.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment