EXPERTISE. La recherche Scientifique en Outre-mer, excellence et pertinence à l’épreuve de la pandémie Covid-19 (Épisode 4/4)

No Comment

Nous nous retrouvons avec nos experts pour la conclusion de cette série d’entretiens dédiés à cette problématique majeure : « le lien entre recherche scientifique et développement dans les Outre-mer ». A n’en pas douter, ils ont contribué à nous faire prendre davantage conscience des enjeux de cette « réconciliation » entre excellence et pertinence de la recherche dans les Outre-mer.

Nous adressons de vifs et chaleureux remerciements à Guy Claireaux, Professeur à l’Université de Bretagne Occidentale, à Pascal Saffache, Professeur à l’Université des Antilles et au Docteur Raymond-Julien Pamphile, Conseiller Scientifique auprès du Directeur du Centre de Recherche de l’Institut Curie, qui se sont associés le temps d’une publication et nous ont fait l’honneur de partager avec nous leurs réflexions. Nos remerciements vont également aux éminentes personnalités qui leur apportent leur soutien (voir leurs biographies dans l’encadré ci-dessous).

Aujourd’hui, nos experts placeront la nouvelle approche dont ils ont commencé à dessiner les contours dans le contexte de la crise sanitaire majeure relative à l’épidémie liée au Covid-19.

Luc Laventure

(XM) : Pourquoi l’épidémie liée au Covid-19 conforte votre conviction ? 

Les collectivités d’Outre-mer sont touchées par l’épidémie de Covid-19 avec un décalage dans le temps par rapport à l’Hexagone. Comme beaucoup de pays en développement ou émergents, elles ont été frappées par un choc économique importé avant même que ne se propage le Covid-19 au sein des populations, ne serait-ce que par l’effondrement du secteur touristique. En effet, comme nous l’avons souligné, les Outre-mer sont intimement liés aux pays développés du Nord (et notamment aux États européens en qualité de départements ou territoires français) mais s’apparentent à plus d’un titre aux pays en développement du Sud, eu égard à leur PIB, leur environnement géographique, leurs histoires singulières, leurs caractéristiques socio-économiques et démographiques.

Selon les données d’EUROSTAT, le PIB moyen par habitant dans les territoires d’Outre-mer est significativement inférieur à celui de l’Hexagone. Le tissu productif des départements d’Outre-mer est constitué essentiellement de petites, voire de très petites entreprises. Il est associé à un taux de pauvreté et à une précarité nettement plus élevée que dans l’Hexagone. Cette situation socio-économique déjà tendue rend plus délicat la gestion de la crise sanitaire : le confinement dans un habitat précaire est une véritable gageure d’autant plus qu’il entraîne une privation de moyens indirects et fragiles de subsistance, le manque d’accès régulier à l’eau potable rend particulièrement difficile l’application de certaines mesures barrières, le nombre de comorbidités et la coexistence d’autres maladies infectieuses renforcent la tension sur le système sanitaire. De plus, le maintien d’un pont aérien avec l’Hexagone s’avère indispensable pour l’acheminement de matériels de soins et de protection et les évacuations sanitaires sont plus difficiles. Il est donc à craindre que, directement ou indirectement, cette épidémie ait un impact particulièrement sérieux dans les territoires d’Outre-mer.

Cette crise sanitaire majeure souligne, s’il en était besoin, l’extrême fragilité du modèle socio-économique de développement des Outre-mer et donc la nécessité de concevoir un autre paradigme. C’est précisément ce que suggéraient en décembre dernier les intervenants de la table ronde « De la nécessité de repenser le modèle socio-économique de développement des Outre-mer » lors de la 6e Conférence Outre-mer. Cette suggestion est parfaitement en phase avec la Trajectoire 5.0 qui a pour objectif de définir une nouvelle manière de construire (co-construire) les Outre-mer de demain.

Banniere-5.0_imagelarge

Anticiper cette construction des Outre-mer s’impose au moment où nous devons commencer à dessiner les contours du « monde après la crise » (le monde de la refondation ?), dans lequel il faudra notamment un renforcement des stratégies de recherche sur les virus et les vaccins, une coordination entre autorités mondiales, européennes et nationales pour la gestion publique des potentielles pandémies, de nouveaux modes de production, des industries stratégiques relocalisées et soucieuses des normes environnementales.

Guy Claireaux, Pascal Saffache et Raymond-Julien Pamphile

Guy Claireaux, Pascal Saffache et Raymond-Julien Pamphile

Remerciements :

Les auteurs tiennent à exprimer leur gratitude et leurs vifs remerciements pour les suggestions précieuses et les encouragements que leurs ont apportés :

Véronique Bertile, Maître de conférences en Droit public à l’Université de Bordeaux, Directrice de la Licence en Droit, Ancienne Ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane

Michel Boyon, Membre de l’Académie des sciences d’outre-mer, avocat au barreau de Paris, Conseiller d’État honoraire

Bernard Jégou, Directeur de la Recherche de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, Directeur de Recherche Emérite de classe exceptionnelle à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), Ancien Président du Conseil scientifique de l’Inserm (2008 – 2012)

Jean Jouzel, Directeur de Recherche au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), membre de l’Académie des sciences et du Conseil Economique, Social et Environnemental, Ancien Président du Haut Conseil de la Science et de la Technologie (2009 – 2013), Ancien Vice-président du groupe de travail scientifique du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), organisation co-lauréate du Prix Nobel de la Paix en 2007

Gaël Lagadec, Président de l’Université de la Nouvelle-Calédonie, membre de l’EPUM (Equipe Projets UltraMarins) dans le cadre des Assises des Outre-mer

Pierre Lise, Préfet honoraire, co-organisateur avec Ferdinand Mélin-Soucramanien du colloque « Outre-mer et devise républicaine » (Le Sénat, 2011)

Jean-Paul Moatti, Professeur Emérite Aix-Marseille Université, Ancien Président-directeur général de l’IRD

Robert Picard, Référent Santé du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET) au Ministère de l’Economie et des Finances

Alain Puisieux, Directeur du Centre de Recherche de l’Institut Curie

Bernard Ramanantsoa, Directeur Général honoraire de Hautes Études Commerciales Paris, membre de l’EPUM (Equipe Projets UltraMarins) dans le cadre des Assises des Outre-mer

EXPERTISE. La recherche Scientifique en Outre-mer, excellence et pertinence à l’épreuve de la pandémie Covid-19 (Épisode 3/4)

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data