Women’s Forum à Maurice : Les femmes et les Petits Etats Insulaires face aux enjeux du changement climatique de demain.

No Comment

Ce 20 et 21 juin, l’île Maurice accueille le Women’s Forum for the Economy and Society (Forum des femmes pour l’économie et la société). 2 jours consacrés à des  thèmes liés au changement climatique et à l’agriculture.

Après Dubai, c’est l’Ile Maurice qui reçoit cet événement international. Une première pour cet état indépendant depuis 1968, mais un choix qui n’est pas fortuit en raison de l’engagement de sa Présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. Récemment, le magazine américain « Forbes » l’a classée comme l’une des cent femmes les plus puissantes au monde. La présidente de l’île Maurice était d’ailleurs aux avant-postes lors des négociations sur le climat, lors de la Cop 21 qui s’est tenue à Paris en décembre dernier, pour défendre la voix des Petits Etats  Insulaires.« C’est un évènement qui permettra certes de replacer Maurice sur la carte internationale, mais également  de montrer que notre pays peut également être un vrai lieu de réflexion sur ces questions d’enjeux climatiques. Dans ce contexte, les petites îles sont des terres d’innovation, mais aussi les premières impactées par le changement climatique. Et les femmes ont un rôle à jouer », a déclaré Ameenah Gurib-Fakim lors de son discours très applaudi. Selon elle, les femmes ont toute leur place dans ce combat. «J’assume (…) Je suis une femme, et on doit faire sauter des verrous », déclare-t-elle. 

 Plus de 500 personnes présentes-scientifiques internationaux, décideurs, chefs d’entreprises- venant du bassin régional (Réunion, Afrique du Sud) et du monde entier pour échanger sur les enjeux climatiques de demain en Afrique et dans les Etats Insulaires. En s’inspirant des expériences d’intervenants internationaux de haut niveau, les participants échangent autour des thèmes liés au climat et à la santé ainsi qu’aux meilleures pratiques mises en œuvre dans les domaines de l’agriculture et de la biodiversité. Ils aborderont également la question du développement des énergies durables dans les petits états insulaires, des approches destinées à encourager l’innovation agricole, de la santé de l’occupation des sols, sans oublier l’amélioration de la participation des femmes et des jeunes dans le secteur de la formation scientifique et technologique. À ce titre, il faut noter la participation de Jill Farant, professeur de biologie cellulaire et moléculaire à l’Université du Cap, lauréat du Prix L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science 2012, Nicolas Hulot, le président de la Fondation Hulot pour la Nature et de l’homme, ou encore de Laurence Tubiana, ambassadrice française chargée des négociations sur le changement climatique.

Nicolas Hulot : »Nous sommes tous des iliens »

Les Outre-mer français ne sont pas en reste puisque Didier Robert, président de la Région Réunion, fait aussi partie des intervenants. Lors de son intervention, le président de la collectivité régionale a déclaré: «Nous portons tous, chacun à notre niveau, une vraie responsabilité. Les petites économies insulaires à l’exemple de l’île Maurice, de La Réunion, des Seychelles ou des Maldives, sont, dans cette partie du monde, parmi les premières sentinelles des dérèglements et des bouleversements climatiques».

 

 Avec le soutien et en collaboration de  la Présidente Ameenah Gurib-Fakim, le meeting présentera la richesse exceptionnelle de la faune et de la flore du pays tout en expliquant pourquoi Maurice constitue aujourd’hui un haut lieu de la biodiversité mondiale. Le  Women’s Forum for the Economy & Society, une compagnie du groupe Publicis, est l’une des plus grandes plateformes pour l’expression  des femmes sur des questions sociales et économiques. Ce sommet, dont la réputation et le succès ne sont plus à faire, organise depuis 12 ans des meetings internationaux, le plus important étant celui de Deauville, en plus des conférences aux quatre coins de la planète.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment