[VIDEOS] Très Haut Débit en Outre-mer : « C’est dans les territoires les plus éloignés que le numérique a le plus de sens », assure Antoine Darodes

No Comment

Antoine Darodes, Directeur de l’Agence du Numérique ©Outremers360

« Je me suis rendu compte que c’est dans les territoires les plus éloignés que le numérique a le plus de sens », a déclaré Antoine Darodes, Directeur de l’Agence du Numérique lors de la conférence sur l’Aménagement numérique des territoires d’Outre-mer, organisée le 24 mai dernier par l’opérateur Orange et la Fedom. De son côté, la Directrice d’Orange Réunion, Mireille Hélou, assure : « A La Réunion, nous sommes à 99,8% de couverture en 4G ».

Intervenant particulièrement sur les problématiques spécifiques liées au Très Haut Débit à La Réunion et Mayotte, Mireille Hélou a dressé, lors de cette conférence, un état des lieux de la connectivité dans ces territoires. « Aujourd’hui, nous avons des couvertures qui sont en avance par rapport aux engagements. A La Réunion, nous sommes à 99,8% de couverture en 4G. Nous avons inauguré l’an dernier l’ouverture de la 4G++ à Mafate », un cirque quasi-inaccessible au cœur de l’île. Toujours à La Réunion, « en 2017, nous avons réinvesti 30% de notre chiffre d’affaires dans les réseaux FttH et 4G pour permettre l’accès au THD. Et ce n’est pas pour rien qu’une étude a mis La Réunion comme territoire dans lequel l’augmentation des débits a été la plus importante en 2017 », assure-t-elle.

« Notre stratégie très Haut débit s’adapte à chacun des territoires. Elles sont élaborées en lien avec les régions et collectivités. L’objectif est qu’un citoyen dans les DOM puisse avoir une connectivité qui soit de bout en bout », poursuit-elle. « On fait des choix de mix technologiques qui sont différents selon les territoires. Je peux parler de La Réunion où on sera probablement la 1ère région fibrée à 100% (plus de 180 000 logements actuellement éligibles à la Fibre Orange). A Mayotte, on va faire d’autres choix technologiques avec des montées en débit sur le cuivre (ADSL/VDSL qui vont permettre d’accompagner les usages de l’île. Si on prend d’autres territoires, cela va être de la 4G at home comme le choix qui a été fait à Saint-Martin dans le cadre du réaménagement de l’île post-Irma ».

Par ailleurs, l’ouragan Irma a mis en exergue une problématique d’infrastructure : « nous sommes sur des territoires où le taux de recouvrement en aérien est important, entre 30 et 60%. On l’a vu sur Saint-Martin après Irma, c’est quelque chose qui peut être très impactant dans des environnements où la météo peut être extrême. Il existe donc des enjeux d’enfouissement de réseau sur ces territoires avec des financements qui ne peuvent pas être que de l’ordre privé mais de l’ordre public également ».

Intervenant en conclusion de cette conférence, Antoine Darodes, Directeur de l’Agence du Numérique a reconnu l’impact considérable de la connectivité en Outre-mer et a rappelé : « Le Président de la République a fixé deux grands objectifs : en 2020, il faut assurer la cohésion, un socle minimum pour tout le monde. Ça veut dire qu’il faut du 8 mégabits pour tout le monde, il faut une couverture mobile de qualité partout et une généralisation de la 4G ». « Les Outre-mer ne sont pas en retard et sont même plutôt en avance », poursuit-il. « A la fin 2017, on avait un peu plus de 10 millions de prises de fibres (dans l’ensemble du territoire national, ndlr), et le rythme s’accélère ».

« Dans les Outre-mer, on a d’ores et déjà financé 5 millions d’euros pour la construction d’un câble sous-marin entre Terre-Neuve et Saint-Pierre et Miquelon. A la Martinique, on a aussi engagé 40 millions d’euros pour le déploiement de la fibre. A la Guadeloupe, on prévoit au moins 20 millions d’euros de soutien de l’Etat aux collectivités pour déployer ses réseaux », rappelle Antoine Darodes. « L’Etat mobilise 53 millions d’euros sur un appel à projets qui vise à améliorer les capacités sur les câbles sous-marins, cette fameuse continuité territoriale numérique. Il fallait absolument augmenter la capacité pour avoir les mêmes offres dans les Outre-mer ».

Côté annonces, l’Agence du Numérique réfléchit avec la French Tech à une « nouvelle feuille de route (…) pour voir comment on arrive à être plus flexible et à mieux s’adapter à différents territoires, pour permettre de mieux mobiliser les écosystèmes locaux ». « Contrairement aux idées reçues, l’Outre-mer n’est pas en retard dans le déploiement du Plan France Haut-Débit. On va mobiliser 550 millions d’euros de la part de l’Etat pour développer ce plan », a-t-il également annoncé.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés