Tourisme en Polynésie : La fréquentation touristique proche de son niveau de 2007

No Comment

©Pixabay

Avec une augmentation de 13% de la fréquentation touristique au 1er trimestre 2019, la Polynésie est proche de son niveau de 2007. 

L’année suivante, la fréquentation touristique en Polynésie avait subi une chute spectaculaire en raison de la crise des subprimes. Moins de 160 000 touristes avaient visité la Polynésie en 2010, avant une lente et sûre remontée à partir de 2011. Et cette longue embellie se confirme encore au 1ertrimestre 2019, avec 222 055 touristes accueillis en mars, soit une progression de 10% en un an.

« La fréquentation des croisiéristes, soit 28 % des touristes en Polynésie française, progresse de 10 % par rapport au premier trimestre de 2018 et contribue pour 3 points à la hausse globale de fréquentation », observe l’ISPF dans son point de conjoncture trimestriel. La croissance du nombre de croisiéristes concerne tout particulièrement la clientèle originaire des États-Unis et d’Europe (y compris la France) qui contribue pour 9,9 points à la progression globale de fréquentation en hébergement flottant (+ 1 300 croisiéristes).

Capture d’écran 2019-06-24 à 13.05.26

De son côté, la fréquentation en hébergement terrestre marchand (88 % des effectifs terrestres) progresse de 13 %. Cette hausse contribue pour 8,3 points à l’évolution de la fréquentation touristique globale. La progression des effectifs accueillis en hébergement terrestre marchand concerne exclusivement les touristes originaires d’Amérique du Nord (+ 39 %), de métropole (+ 31 %) et des autres pays européens (+ 10 %). Toutes les autres régions sont en baisse. Les marchés nord-Américain et européens sont aussi les principaux bénéficiaires d’une offre aérienne en hausse (18 % de sièges supplémentaires) qui s’accompagne d’une baisse des prix (- 3,8 % sur le trimestre). Les effectifs non marchands progressent aussi (+ 20 %) et contribue pour 1,7 point au résultat du trimestre.

Forte baisse du marché asiatique

Au premier trimestre 2019, la contribution des marchés d’Amérique du Nord à l’évolution de la fréquentation touristique (+ 11,7 points) dépasse celle des autres régions. Les effectifs originaires d’Amérique du Nord sont les seuls à progresser (+ 24,8 %) avec les Européens (+ 15,5 %) et les Français (+ 31 %). Aux États-Unis la hausse est forte sur les deux segments, flottant et terrestre. Les touristes originaires d’Europe (hors France) sont aussi plus nombreux (+ 15,5 %) avec une hausse importante des touristes originaires d’Allemagne et d’Europe centrale. Cette progression concerne le tourisme flottant et terrestre. Les effectifs métropolitains sont aussi en forte croissance avec 2 000 touristes supplémentaires. Cette hausse qui concerne tous les types de tourisme permet à ce marché de retrouver les niveaux de fréquentation connus en 2009.

Au contraire, les effectifs asiatiques diminuent de 33 % soit 2 000 touristes de moins sur un an. Le marché asiatique est pénalisé par la forte contraction du marché chinois (- 51 %, ou – 1 200 personnes) et japonais (- 28 %, ou – 750 personnes) non compensée par la stabilité des autres marchés. Cette baisse concerne principalement les effectifs terrestres. La stabilité des effectifs touristiques originaires du Pacifique (+ 100 personnes) s’explique par la contraction des arrivées néo-zélandaises (- 10 %) compensée à la hausse sur les marchés australiens et calédoniens.

tb-2019-t1

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data