Tourisme en Outre-mer : Inès Bouchaut-Choisy « au plus près des territoires » pour présenter son rapport sur le Tourisme durable

No Comment

©Facebook / Inès Bouchaut-Choisy

La représentante de Saint-Barthélemy au CESE et présidente du groupe Outre-mer dans cette même institution, Inès Bouchaut-Choisy, a entamé une campagne de sensibilisation et de présentation de son rapport sur le Tourisme durable en Outre-mer, adopté le 28 mars dernier, « au plus près des territoires ».

Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Guadeloupe. La semaine dernière, la présidente du groupe Outre-mer au CESE, auteure d’un rapport sur le Tourisme durable Outre-mer, a sillonné la Caraïbe pour sensibiliser sur la nécessité « d’envisager un nouveau modèle » de développement touristique. Tour à tour, Inès Bouchaut-Choisy a rencontré le président de la Collectivité de Saint-Barthélemy, Bruno Magras, le président et les membres du CESE de la même île, « qui travaillaient déjà sur la problématique », le président de la Collectivité de Saint-Martin, Daniel Gibbs, la sous-préfète des îles du Nord, la Première ministre de Sint-Marteen, Leona Marlin Romeo et enfin, le président et les membres du CESER de Guadeloupe. « Nos constats sont partagés et il y a une volonté d’envisager un modèle alternatif au modèle balnéaire. Les comités du tourisme sont bien conscients qu’un cycle a été atteint mais ils s’interrogent sur la structuration d’une filière tourisme durable », explique-t-elle.

« La Guadeloupe s’inscrit totalement dans cette démarche de tourisme durable. La crise des sargasses a mis davantage en relief cette nécessité de repenser le modèle et surtout, sans opposer tourisme durable et tourisme balnéaire, se dire qu’il y avait une alternative possible. C’est dans cette approche que nous avons approfondi notre identité de nos territoires, les atouts que nous avons et tout ce patrimoine culturel et naturel que nous avons valorisé dans les stratégies du tourisme », poursuit-elle. Pour Inès Bouchaut-Choisy, si la sensibilisation sur le terrain est une nécessité, celle des plus hauts dirigeants l’est tout autant. « Le 24 mai dernier, nous avons remis l’avis à la ministre des Outre-mer qui nous a proposé de consacrer les prochaines rencontres nationales du tourisme Outre-mer au tourisme durable. Un événement que nous pourrions par ailleurs co-organiser », indique-t-elle.

Ce lundi 11 juin, ce fut au tour de l’Elysée, notamment au Conseiller à l’Outre-mer Stanislas Cazelles, d’être sensibilisé sur le sujet du tourisme durable. Non sans raison, car au-delà des palabres, Inès Bouchaut-Choisy veut « arriver à un plan d’action, à la mise en place d’une politique de développement du tourisme durable ». Sur les interrogations des professionnels concernés sur la structuration de la filière, Inès Bouchaut-Choisy pose une solution : « Dans nos préconisations, on propose que soient organisées des conférences stratégiques du tourisme (…) et permettre aux professionnels du tourisme, aux représentants des chambres consulaires et agricoles et aux citoyens de travailler ensemble et bâtir une stratégie de tourisme durable ». Pour la suite, Inès Bouchaut-Choisy poursuit sa campagne de sensibilisation sur le tourisme durable en Outre-mer. Ce mardi, la présidente du groupe Outre-mer au CESE a notamment été reçue par le Ministère de l’Economie.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés