Tarifs bancaires en Outre-mer: L’IEDOM relève « une légère diminution » en avril 2018

No Comment

Selon l’IEDOM, les tarifs bancaires dans les départements d’Outre-mer ont connu « une légère diminution » au 1er avril 2018.

Dans son observatoire semestriel des tarifs bancaires aux particuliers dans les DOM et la collectivité de Saint-Pierre, l’IEDOM constate une légère diminution des tarifs moyens. Ce repli est lié au frais de tenue de compte. Dans le détail, ces frais sont passés sous la barre des 20 euros, et s’établissent à 19,23 euros par an en Outre-mer, en avril 2018 (contre 20,13€ en octobre 2017). Pour l’IEDOM, cette diminution peut s’expliquer par « une baisse effective des tarifs dans une ou plusieurs banques, mais aussi de la migration des clients vers des établissements moins onéreux (La Banque Postale et le Crédit Agricole de la Réunion, notamment) ».

A quelques exceptions près, les tarifs bancaires tendent de se rapprocher ou sont parfois inférieures à la moyenne nationale. C’est le cas notamment de la cotisation moyenne d’une carte de paiement internationale à débit immédiat, qui reste moins chère que dans l’hexagone.

L’IEDOM a aussi relevé des disparités entre les départements d’outre-mer. « Par exemple, une carte à débit différé coûte 45,33 euros à la Martinique, contre 43,54 euros à la Réunion. Côté assurance des moyens de paiement, les Guadeloupéens doivent s’acquitter de 25,82 euros par an, contre 23,61euros pour les Mahorais ».

Capture d’écran 2018-05-14 à 18.53.46

Pour rappel le paysage bancaire continue sa mutation depuis plusieurs années dans les départements français d’Amérique (DFA : Guyane, Guadeloupe, Martinique, Saint-Pierre- et-Miquelon) et l’océan Indien (La Réunion, Mayotte) et les projets de transformation des principaux groupes bancaires nationaux se poursuivent. Le maillage du territoire reste contrasté selon les géographies. Le niveau de bancarisation progresse dans l’ensemble des départements et collectivités d’outre-mer de la zone euro, mais reste inférieur à celui observé sur la France entière.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment