Tarifs bancaires 2018 : Les coûts moyens des services augmentent, surtout en Outre-mer

No Comment

©Jean-Sébastien Evrard / AFP

L’Association nationale de Défense des consommateurs et usagers (CLCV) vient de publier sa 18ème enquête des tarifs bancaires en vigueur à partir du 1er février 2018. « Des tarifs en hausse, des packages de moins en moins intéressants, des écarts significatifs et des frais pour incidents toujours en augmentation », sont les principaux enseignements de cette enquête. Pour l’Association, « c’est en Outre-mer que l’on retrouve les plus grandes variations ».

« Le coût moyen de nos paniers de services augmente, surtout en Outre-mer (Martinique, Guadeloupe, La Réunion), malgré la concurrence de plus en plus accrue venant notamment des néo-banques », note l’Association dans son enquête. Pour la mener, la CLCV a étudié 130 banques dans l’Hexagone et les Départements et Régions ultramarines, et a établi quatre profils représentatifs : petit consommateur, petit consommateur internaute, consommateur moyen et gros consommateur.

©CLCV

En vert, la facture annuelle en Outre-mer ©CLCV

« C’est en Outre-mer que l’on retrouve les plus grandes variations sur le coût moyen du panier alors que nous avions assisté depuis quelques années à des efforts des banques représentées », constate l’Association. « Il augmente ainsi de 6.69% pour notre « petit consommateur », 2.94% s’il est internaute, 3.34% pour notre « consommateur moyen » et 4.86% pour notre « gros consommateur » ». « La comparaison s’avère par ailleurs plus qu’utile puisque les écarts de prix peuvent aller du simple au quadruple pour un consommateur qui utilise peu de services. Quant aux offres groupées, rarement intéressantes pour nos « petits consommateurs », elles le sont de moins en moins sur nos autres profils (43.3% des cas pour notre « consommateur moyen » et 53.3% pour notre « gros consommateur ») ».

©CLCV

©CLCV

Sandrine Perrois, juriste pour l’Association, indique toutefois que la loi contre la vie chère en Outre-mer de 2012 et celle sur l’Egalité réelle en 2017, dont tous les décrets n’ont pas encore été appliqués, avaient notamment pour but d’aligner les tarifs bancaires Outre-mer à ceux de l’Hexagone. Dans son enquête, la CLCV étudie également les écarts de prix entre Banques, les tarifs plus élevés pour les incidents de paiements et classe les banques dans chaque département selon leurs coûts.

971_Guadeloupe

972__Martinique

974__La_Reunion

Enquête Tarifs bancaires 2018

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment