Sargasses : Le coup de pouce de la Préfecture et la Région Guadeloupe pour aider les entreprises sinistrées

No Comment

Lors d’une réunion d’information aux entreprises hier, l’Etat, le Conseil régional et la Chambre de Commerce et d’Industrie des îles de Guadeloupe ont présenté plusieurs mesures aux entreprises pour faire face à leurs difficultés financières suite à l’invasion des algues sargasses.

Selon une étude de la CCI, près de 400 entreprises ont été affectées par l’invasion des algues sargasses pour un préjudice global estimé à 5 millions d’euros. « Les sargasses entraînent deux séries de difficultés pour les entreprises, » a ainsi expliqué le préfet. « Elles génèrent d’abord un problème d’exploitation du fait d’une baisse du chiffre d’affaires. Ensuite, les algues accélèrent la corrosion des bâtiments, du matériel, ce qui contraint à un remplacement anticipé, donc à des investissements imprévus. », déclare Jacques Billant, le préfet de Guadeloupe. Ainsi, pour assurer la pérennité de l’activité économique et le maintien des emplois, le Prêt Entreprises et Quartiers, le Prêt Restauration ou Hotellerie, l’Aide Régionale à l’Investissement et à la Création d’Emploi (ARICE) sont quelques exemples de dispositifs financiers dévoilés aux chefs d’entreprises sinistrés par la catastrophe. Des aides pouvant aller de 10 000 jusqu’à 80 000 euros. « Du fait de leurs difficultés spécifiques, les entreprises affectées par les sargasses doivent en effet bénéficier d’un accompagnement renforcé de la part des administrations publiques, » a conclu le préfet en précisant que « chacun doit désormais intégrer un « risque sargasse » dans sa gestion. » Un coup de pouce qui intervient après que l’état de catastrophe naturelle n’a pas été reconnu. Durant le mois de juin, deux autres réunions de présentation seront programmées, l’une à Basse-terre et l’autre à Marie Galante.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment