Polynésie : Tuanua Degage prend la tête du cluster maritime

No Comment

©Facebook

Tuanua Degage, enfant d’une famille d’armateurs de Polynésie (groupe Degage), a pris la présidence, ce mercredi, du cluster maritime de la Collectivité, succédant ainsi à Gérard Siu.

« Nous devons nous montrer visionnaires », a déclaré le désormais ancien président du Cluster maritime de Polynésie, qui a déroulé les défis qui attendent son successeur. Des défis tels que la modernisation du port autonome de Papeete, prenant en compte un meilleur respect des normes environnementales, le développement d’infrastructures dédiées aux plaisanciers ou encore, le développement du pôle réparation. « Il ne faut pas traîner pour créer une véritable plateforme technique et se positionner au plan régional », a insisté Gérard Siu.

« La flottille locale s’agrandit de plus en plus, avec des nouveaux bateaux et des bateaux plus grands. Par exemple l’Aranui ne peut pas monter sur cale en Polynésie française, il est obligé d’aller caréner en Nouvelle-Zélande, donc c’est une des priorités du Cluster maritime. On est obligés de concevoir des navires pour qu’ils rentrent dans le dock flottant, ce qui n’est pas une chose normale. On devrait concevoir de navires pour nos lignes à desservir et non pas les concevoir par rapport à l’outil de carénage », a indiqué le nouveau président du cluster Tuanua Degage, au micro de Radio 1 Tahiti.

Parmi les autres défis : le renouvellement de la flottille de pêche, rendu prioritaire en raison du nouveau schéma directeur de la filière qui impose des navires de moins de 30 ans. « La construction de navires neufs coûte énormément d’argent et (…) il va falloir à un moment donné que les autorités aident les armateurs pour qu’ils puissent construire ces nouveaux navires » poursuit Tuanua Degage qui précise que « la défiscalisation ne suffit pas ».

« L’État sera là pour vous accompagner », a assuré de son côté le Haut-commissaire de la République, représentant de l’État en Polynésie. Un communiqué a d’ailleurs rappelé ce soutien sous « plusieurs formes » : la surveillance maritime, l’adoption d’un schéma de développement de la pêche hauturière, un soutien financier pour développer l’activité touristique (9 milliards de FCFP engagés en 2020 au titre du contrat de projet), un soutien financier pour les infrastructures maritimes (230 millions de F CFP en 2019 au titre du troisième instrument financier) et la défiscalisation nationale.

Fils d’armateurs, Tuanua Degage est notamment à la tête de plusieurs entreprises du groupe éponyme, spécialisé notamment dans la desserte maritime (Aremiti, Aremiti Transports), aérienne (Tahiti Air Charter), la pêche (SCA Tuanui, SARL Blue Ocean) ou encore, le tourisme (Haumana, Tahiti Activités, Moana Voyages, Ratere).

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data