Polynésie française: Un code de l’énergie pour favoriser la transparence et la concurrence

No Comment

Dans le cadre du plan de transition énergétique, le Vice-président de la Polynésie française en charge de l’Energie Nuihau Laurey, a présenté un avant projet du code de l’énergie, dont le but principal sera de favoriser la transparence et la concurrence.

En novembre 2015, le comité de suivi du plan de transition énergétique en Polynésie française avait présenté les 45 mesures prévues pour atteindre 75% d’énergies renouvelables en 2030. Sur ces 45 mesures, 26 ont d’ores et déjà été mises en place, 15 sont en cours de réalisation et 10 sont au stade de traitement, détaille Radio 1 Tahiti. Lors de la seconde réunion qui a eu lieu ce jeudi matin à Papeete, le Vice-président de la Polynésie française a présenté un avant-projet du code de l’énergie; un texte « fondateur » pour « mettre en place un cadre nouveau favorisant la transparence », a-t-il expliqué. La société de Transport d’Energie électrique en Polynésie (TEP) deviendra, dans le cadre de ce code, l’acheteur unique auprès des producteurs et revendeurs et à l’ensemble des distributeurs.

©Radio 1 Tahiti

©Radio 1 Tahiti

Chaque activité sera dotée d’un statut juridique distinct. Par exemple, l’Electricité de Tahiti (EDT) ne sera plus à la fois producteur et distributeur. Nuihau Laurey compte ainsi favoriser la concurrence grâce à cette distinction qui « oblige chacun à se positionner avec une vérité des prix ». Ce code de l’énergie permettrait également la mise en place d’un « fonds de solidarité » financé par une taxe sur les carburants.

©Radio 1 Tahiti

©Radio 1 Tahiti

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment