Pêcherie de légine australe : Les armements réunionnais prennent acte des exigences ambitieuses du nouveau plan de gestion 2019-2025

No Comment

©Nicolas Moiroux / TAAF

Ce 2 juillet 2019, l’Administration des Terres Australes et Antarctiques Françaises vient de publier le nouveau plan de gestion ambitieux pour la pêche de la légine australe, pour la période 2019-2025. Dans un communiqué, les armements du SARPC (Syndicat des Armements Réunionnais Palangriers Congélateurs) réaffirment leur fort engagement pour se conformer au niveau d’excellence environnementale et de durabilité économique et sociale exigé pour la pêcherie d’une part, et d’autre part pour la poursuite du soutien à la pêche artisanale réunionnaise, à travers la pérennisation du programme « Légine pour Tous » et le soutien à l’emploi à La Réunion.

En choisissant des critères visant le maintien de l’excellence de cette pêcherie, l’État et les administrations compétentes confirment ainsi leur volonté de faire franchir un cap supplémentaire à la pêcherie de la légine, en termes d’exemplarité environnementale et de développement durable pour le territoire réunionnais et des TAAF. Ce nouveau cadre réglementaire s’inscrit dans la continuité de nombreuses années d’exigences écologiques, techniques et sociales sans cesse renforcées, et accentuées par l’inscription de la ZEE des TAAF comme réserve naturelle, ainsi que par sa candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un objectif dans lequel les 350 membres d’équipages et équipes à terre des entreprises du SARPC s’inscrivent et souscrivent totalement.

Cependant, comme ils le font depuis le début du processus d’élaboration de ce nouveau plan de gestion, les membres du SARPC rappellent l’impérieuse nécessité que celui-ci ne fragilise pas encore plus leurs équilibres socio-économiques déjà éprouvés par un contexte de marché difficile (baisse du prix de la légine), d’une baisse continue du TAC, d’un phénomène de déprédation par les orques en croissance, ainsi que par la nature même de la structure de leur activité qui a nécessité, nécessite et nécessitera des investissements financiers importants (construction de nouveaux bateaux, ou maintien en condition opérationnelle de la flotte de navires actuelles).

Le SARPC s’inscrit dans une perspective de développement qui ambitionne la consolidation de la pêcherie à la légine construite au cours des 20 dernières années et la poursuite d’un développement durable en faveur du territoire français, avec une part croissante pour la Réunion. Les effets attendus permettront ainsi d’assurer la durabilité d’un secteur vital tant pour la filière pêche française que pour l’économie réunionnaise, et s’agissant de La Réunion, d’y amplifier les retombées locales notamment en matière de création d’emplois directs et indirects.

1/ le SARPC engagé durablement sur le plan écologique et scientifique

·      poursuite d’une gestion de la ressource visant l’excellence afin de contribuer efficacement à l’objectif des TAAF d’exploitation optimale et durable de cette ressource dans le strict respect des environnements marins.

·      participation aux campagnes scientifiques d’évaluation de la ressource.

·      poursuite des projets de Recherche et Développement (R&D), tels que Orcadepred, afin de trouver des solutions au phénomène croissant de la déprédation des orques et cachalots qui impacte négativement la ressource et le niveau des Totaux Admissibles de Captures.

·      poursuite des actions et du financement de projets de recherche au travers de la Fondation des Mers Australes autour des grandes orientations suivantes :

·      recherche appliquée à des thématiques environnementales ;

·      recherche sur la connaissance des fonds marins et des ressources halieutiques ;

·      recherche sur la valorisation des produits et coproduits issus de la pêche, dans une logique d’économie circulaire ;

·      recherche en faveur d’une pêche toujours plus responsable dans le respect de l’environnement, de la biodiversité et dans une logique de préservation.

·      maintien des actions de soutien à la lutte contre la pêche illégale.

·      poursuite de tous les efforts nécessaires pour conserver la certification MSC, reconnaissance internationale et indépendante de l’exemplarité de la pêcherie.

2/ le SARPC engagé durablement sur le plan socio-économique, en complément des 630 emplois directs et indirects (étude INSEE mai 2019) déjà créés par la filière australe :

·      augmentation du nombre de marins par navire et par marée, ce qui conduira à la création d’une trentaine de postes de marins français.

·      augmentation des effectifs des armements à terre à La Réunion dédiés à la gestion des navires et de l’activité de légine, conduisant à la création d’une dizaine d’emplois directs.

·      poursuite du développement des unités de transformation et de valorisation à La Réunion de manière à offrir des produits diversifiés, avec des projets de R&D sur les co-produits et sous-produits de la pêche australe (création à la clef d’une dizaine d’emplois directs dans la transformation, la valorisation, la vente et la distribution).

·      poursuite du soutien aux entreprises du secteur de la réparation navale réunionnaise, dont l’installation rendue possible du groupe Piriou (création d’une centaine d’emplois directs et autant d’emplois indirects)

3/ le SARPC engagé durablement pour la pêche artisanale réunionnaise

·      sanctuarisation de la contribution volontaire annuelle selon le protocole d’accord signé entre les membres du SARPC et le Comité Régional des Pêches et des Élevages Marins de la Réunion (programme « Légine pour Tous »), et visant à soutenir les activités de pêche artisanale réunionnaise en difficulté (financement de la remise en état de Dispositifs de Concentration de Poissons (DCP) ancrés, stock d’appât, machine à glace, matériel de sécurité, prise en charge partielle de la cotisation à la caisse chômage-intempérie, aide d’urgence).

·      soutien à l’École d’Apprentissage Maritime de La Réunion afin d’aider à la formation de jeunes marins réunionnais et de poursuivre la formation de ses équipages français. Recours à des jeunes réunionnais en apprentissage à terre afin de leur faire découvrir les métiers possibles au sein d’une entreprise locale et de les aider à se former à leur spécialité.

Forts de leurs valeurs et portés par leurs ambitions pour le territoire réunionnais, les armements du SARPC se consacrent désormais à l’élaboration de leur dossier de candidature tel que requis par le nouveau plan de gestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data