Pavillon Bleu : Six lauréats et un perdant en Outre-mer

No Comment

La Marina Taina, dans la commune de Punaauia, sur l’île de Tahiti ©Tenahe Faatau / Outremers360

Depuis 31 ans, le label de gestion environnementale Pavillon Bleu récompense chaque année communes et ports de plaisance « qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable ». Pour l’édition 2016, six destinations ultramarines ont été récompensées.

Qui sont les gagnants ?

La Marina Bas-du-Fort en Guadeloupe remporte son premier Pavillon Bleu ©DR

La Marina Bas-du-Fort en Guadeloupe remporte son premier Pavillon Bleu ©DR

Dans le bassin Caraïbes, la Marina Bas-du Fort à La Guadeloupe obtient pour la première le Pavillon Bleu. Sa voisine, La Martinique, voit également son port de plaisance du Port du Marin récompensé. Situé au sud de l’île, le Port du Marin « est l’un des plus beaux sites des petites Antilles », peut-on lire sur le site pavillonbleu.org. « La ville est aujourd’hui reconnue dans la Caraïbe grâce à son port de plaisance qui attire une clientèle internationale conquise par la qualité de ses équipements et de son accueil », poursuit l’organisme. Direction l’océan Indien, plus précisément sur la côte ouest de La Réunion où le label a été remis, d’une part, au port de plaisance de Saint-Gilles et, d’autre part, aux plages de la commune de Saint-Paul: Boucan-Canot, Roches Noires et Ermitage Centre la Passe. Le site de l’organisme décrit le port de plaisance de Saint-Gilles comme « un site privilégié par la mémoire qu’il porte et par son intégration au tissu urbain ».  Cette labellisation est une bonne nouvelle pour la côte ouest réunionnaise, durement affectée par la crise requins. Enfin, dans le Pacifique, c’est exclusivement la Polynésie française qui est récompensée. La Marina Taina, port de plaisance de la côte Ouest de Tahiti conserve son label, de même que la mythique perle du Pacifique, Bora Bora, dont toutes les plages présentées ont été couronnées.

Des perdants ?

La seule destination ultramarine a perdre son label est la commune de Saint-Leu à La Réunion. Une perspective peu réjouissante à seulement quelques encablures de la saison estivale.

Qu’est-ce que le Pavillon Bleu ?

pavillon-bleu-2016-640x312

Créé il y 31 ans par l’Office de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (FEEE), le Pavillon Bleu « est un label à forte connotation touristique, symbole d’une qualité environnementale exemplaire ». En d’autres termes, il récompense la gestion irréprochable de l’eau ou des déchets ainsi que l’investissement dans l’éducation à l’environnement. En 2016, le Pavillon Bleu a récompensé 400 plages réparties sur 170 communes, contre 166 en 2015, et 98 ports de plaisance contre 97 en 2015. Pour être labellisé, une commune ou un port de plaisance doit déposer sa candidature avant le mois de décembre précédant l’année de labellisation. S’en suit alors 6 mois d’étude des candidatures, selon des critères très stricts, avant l’annonce des lauréats, prévue chaque année en mai. L’organisme précise que les sites lauréats sont contrôlés, en juillet et aout pour l’Hexagone et toute l’année pour les Outre-mer.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment