Pacific Business Days : 15 pays et territoires du Pacifique se donnent rendez-vous en Polynésie

No Comment

Après un premier rendez-vous en 2016 en Nouvelle-Calédonie, c’est sur l’île de Tahiti, en Polynésie française, que les acteurs clés de l’économie du Pacifique auront l’occasion de se rencontrer du 20 au 23 mars 2018 à l’occasion du Pacific Business Days, organisé par la Représentation patronale du Pacifique sud (RPPS) présidée par Christophe Plée.

« Bien que partageant la même zone géographique, beaucoup d’économies du Pacifique n’ont que très peu d’échanges commerciaux à travers lesquels leur production, leur savoir-faire et leurs spécificités pourraient être mises en valeur », constate la RPPS. L’objectif principal de cet événement est donc de « redynamiser les échanges économiques et commerciaux du Pacifique sud, à travers la mise en valeur de la production, du savoir-faire et des spécificités des ressources de chaque pays » et « faire du Pacifique Sud une plateforme économique clé en favorisant les échanges directs entre les délégations des 15 pays participant à l’événement ».

Ainsi, l’Australie, les Fidji, les îles Cook, les îles Marshall, l’île de Pâques, les îles Salomon, Niue, la Nouvelle-Calédonie, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Samoa, les îles Tonga, Wallis et Futuna, le Vanuatu et Tuvalu se donneront rendez-vous la semaine prochaine en Polynésie.

4 000 petites et moyennes entreprises en Polynésie, Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna

Pour ces Pacific Business Days, la RPPS organisera des séances plénières afin de présenter la géopolitique et les économies des délégations ; des conférences et débats portants sur le transport inter-îles, la transition digitale, le secteur du tourisme et les investissements stratégiques ; des rencontres B2B ; une exposition ou encore ; des réunions entre délégations. « Nous sommes très heureux d’accueillir en Polynésie française, à Tahiti, ces 15 pays qui ont saisi l’opportunité de mettre en valeur leurs productions et leurs savoir-faire », se félicité Christophe Plée.

« Aujourd’hui, notre organisme défend et représente plus de 4 000 petites et moyennes entreprises, en Polynésie française mais aussi en Nouvelle Calédonie et à Wallis et Futuna. En plus de consolider le dialogue entre le secteur public et privé, les Pacific Business Days participent au rayonnement international de notre action en faveur de l’ouverture économique du Pacifique ».

Programme:

Capture2

Capture3

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment