Ouragan Maria: La Banane antillaise mise à mal en Guadeloupe et en Martinique

No Comment

© Prefecture de Guadeloupe

L’Ouragan Maria a sévèrement touché les exploitations de la banane dans les deux îles. L’UGPBAN, dans un communiqué, a indiqué mettre en place « toutes les actions nécessaires pour soutenir les producteurs et leurs salariés ». 

C’est un nouveau coup dur pour le secteur. La  totalité des plantations en Guadeloupe a été décimée par les violentes rafales du phénomène climatique. Dans l’île voisine, la Martinique, 70% des bananeraies ont été touchées. « Cette situation est inédite car les producteurs se relevaient à peine de l’ouragan Matthew, en septembre 2016, et retrouvaient depuis avril un niveau normal de production. Face à la gravité de la situation, la filière met en place toutes les actions nécessaires pour soutenir les producteurs et leurs salariés. Il s’agit d’un nouveau défi à relever », précise l’UGPBAN dans un communiqué ajoutant que « le retour de la Banane de Guadeloupe et de Martinique sur les étals est prévu au printemps 2018 ».

Lors d’un déplacement en région basse-terrienne sur la plantation d’un agriculteur guadeloupéen, la ministre des Outre-mer a déclaré qu’un fonds d’urgence sera mis en place afin d’aider les victimes de l’ouragan, les agriculteurs, les entreprises et les collectivités. Parallèlement, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé que l’état de catastrophe naturelle sera signé ce samedi 23 septembre. 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment