Océan Indien : Alcatel Submarine Networks et Electra TLC S.p.A. construiront le câble à très haut débit METISS

No Comment

Illustration ©AFP

Le projet de câble à fibre optique dans l’Océan Indien, METISS, franchit une nouvelle étape. Les opérateurs des télécommunications membres du consortium METISS ont signé, le 1er février dernier à Saint-Denis de La Réunion, un contrat pour la construction du câble sous-marin éponyme avec les fournisseurs ASN (pour Alcatel Submarine Networks) et Electra TLC S.p.A, a indiqué la Commission de l’Océan Indien dans un communiqué.

METISS pour MElting poT Indianoceanic Submarine System est un câble sous-marin à très haut débit de 3 000 km, reliant Maurice, La Réunion et Madagascar à la côte est de l’Afrique du Sud. Au coût de 40 millions d’euros, cette infrastructure numérique disposant d’une vitesse de connexion de 24 000 gigabits/seconde devrait être opérationnelle d’ici 2019.

Telma de Madagascar, CEB FiberNET et Emtel de Maurice, Canal+ Telecom, SFR et ZEOP de La Réunion ont « regroupé leurs forces pour répondre au besoin de connectivité numérique de l’Indianocéanie alors que les câbles actuels approchent de la fin de vie ». Ces opérateurs, membres du consortium METISS, ont signé à Maurice le 13 décembre 2017 un accord de construction et de gestion qui a formalisé cette coopération « inédite » entre des opérateurs traditionnellement concurrents d’un même secteur. Le câble METISS est une infrastructure « ouverte et partagée » qui « offrira dans le court terme de nouvelles alternatives aux fournisseurs d’accès internet et assurera à un accès à un internet sécurisé, plus rapide et à moindre coût ».

La Commission de l’océan Indien, « qui a fait de la connectivité numérique l’une de ses priorités pour le développement régional », a activement accompagné la structuration du projet jusqu’à la signature de l’accord de construction et de gestion en décembre dernier. Avec la signature du contrat de construction avec ASN et Electra TLC S.p.A., le 1erfévrier, les opérateurs du consortium METISS poursuivent « leur chemin vers la concrétisation de cet ambitieux projet qui participe à la démocratisation effective de l’Internet à haut débit ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment