Numérique en Polynésie : Le projet de câble entre les îles du Pacifique se concrétise

No Comment

Illustration ©AFP

Un accord intergouvernemental entre quatre gouvernements du Pacifique sud, dont celui de la Polynésie française, « vient d’entrer en vigueur » pour la pose d’un câble sous-marin baptisé Manatua. Un appel d’offres doit être lancé « dans les 15 jours qui viennent » pour une pose de ce nouveau câble d’ici juillet 2019, rapporte Radio 1 Tahiti.

« Nous attendions l’accord de la Banque chinoise de développement qui doit financer la partie anglaise », a indiqué le Président de la Polynésie française Edouard Fritch. Les Etats insulaires impliqués dans le câble Manatua, aux côtés de la Polynésie, sont les Îles Cook, Niue et les Îles Samoa. Les représentants des quatre gouvernements avaient déjà signé, à Auckland, un document actant leur volonté d’être reliés par un câble sous-marin, permettant de renforcer leurs connexions internet et ainsi, réduire la fracture numérique entre les îles du Pacifique. Maintenant que l’accord de la Banque chinoise de développement a été obtenu pour les Îles Cook, un appel d’offres doit être lancé dans les quinze jours qui arrivent.

Pour son raccordement à l’international, plusieurs options s’offrent au câble Manatua. Il pourrait soit être raccordé au câble Tui Samoa (Samoa – Fidji – Hawaii), qui alimente déjà Wallis et Futuna, soit au câble Southern Cross (Samoa – Hawaii) ou au câble Hawaiki (Samoa américaines – Hawaii). A noter que la Polynésie française devrait consommer 50% des capacités de ce nouveau câble, indique Radio 1 Tahiti. Par conséquent, la Polynésie prendra en charge, à travers l’Office des Postes et Télécommunications,  la moitié des 6 milliards de Fcfp estimés pour ce câble sous-marin (environ 50,3 millions d’euros). Les fonds seront apportés via des subventions de la Collectivité, de l’Etat ou encore, « sur emprunts ».

Le câble Manatua devrait notamment permettre à la Polynésie de s’ouvrir à l’Ouest, vers les autres îles du Pacifique, et à l’Est, vers l’Amérique latine. Il viendra également renforcer et sécuriser la connexion apportée par le câble Tahiti – Hawaii, Honotua. En attendant l’arrivée de ce nouveau câble, la Polynésie française poursuit la réalisation de son câble domestique destiné à l’archipel des Tuamotu et aux îles Marquises. L’annonce de la concrétisation du projet de câble Manatua a été faite lors de la présentation du « Smart Polynesia », un plan de 70 mesures pour la transition numérique en Polynésie.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment