Nouvelle-Calédonie:L’aéroport de la commune de Koné va faire peau neuve

No Comment

© Dessine moi un pixel

La Nouvelle-Calédonie lance la construction d’un nouvel aérodrome sur la commune de Koné (Koohnê) en Province Nord, afin de remplacer l’établissement actuel, beaucoup trop petit et hors norme.

Alors que la fréquentation touristique et le trafic aérien continue de croitre en Nouvelle-Calédonie, le territoire a décidé de lancer la construction d’un nouvelle aérodrome à Koné (en remplacement de l’actuel qui est devenu trop obsolète), au pied du massif de Koniambo. Et les attentes sont grandes, puisque la fréquentation de l’aérodrome croît de 3% par an et que l’aviation civile anticipe +27 500 passagers par an à compter de 2035.

Karine Féré Demortier, l’architecte mandataire du groupement de maîtrise d’oeuvre qui a remporté l’appel d’offres pour la conception de l’aérodrome, explique la genèse de son projet au média VKP Infos en déclarant: « Il est issu de la rencontre entre un lieu, le massif du Koniambo et les hommes attachés à cette terre, dont les coutumiers et propriétaires terriens. J’ai d’abord travaillé avec eux, je les ai écoutés. Ils m’ont parlé de l’âme et de la mystique du lieu. Je me suis immergée dans l’univers du Koniambo, sa nature, sa lumière ».

© Dessine moi un pixel

© Dessine moi un pixel

La fin des études et le début des travaux de construction sont prévus pour début 2019 avec une mise en service pour début 2021. Le montant estimé des travaux est de 830 millions XPF (près de 7 millions €), qui viendront s’ajouter au montant déjà investi par la Nouvelle-Calédonie pour étendre la piste, construire une bretelle d’accès et un parking pour avions, soit 1,5 milliard XPF (plus de 12,5 millions €).

Un projet d’envergure et d’importance d’autant que de nouvelles mesures de sûreté ont été mises en place, à la demande de l’Etat. Ainsi depuis le mois de Juillet, l’Aérodrome de Magenta (Province Sud) a installé un portique de détecteur de métaux ou encore des machines pour radiographier les bagages à main. Les aérodromes de Lifou et de l’Île-des-Pins feront de même au début du 2ème semestre 2019, Ouvéa et Maré fin 2019 et enfin celui de Koné à la livraison de la nouvelle infrastructure.

Par Charles Baudry

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment