Nouvelle-Calédonie: Vale prolonge ses discussions avec un groupe australien pour vendre son usine de nickel

No Comment

Le bassin de l’industriel Vale en Nouvelle-Calédonie ©Vale.nc

Le géant brésilien Vale et le groupe australien New Century Ressources (NCR) prolongent de 45 jours leurs discussions exclusives sur la vente du gigantesque complexe minier et métallurgique de Goro en Nouvelle-Calédonie, a indiqué mardi la direction de Vale Nouvelle-Calédonie.

Cette décision a été prise « au vu des avancées décisives des négociations de transition actionnariale », a indiqué Vale. Le groupe est entré en discussion exclusive avec l’Australien le 26 mai, pour vendre ses parts (95%) dans cette unité de transformation de nickel, au sud du Caillou.

« On espère signer un accord définitif d’ici la fin de l’année, ou même plus vite », a indiqué à la presse Antonin Beurrier, PDG de Vale NC.

Il a précisé que NCR, une junior australienne présente dans le zinc, était le chef de file d’un « consortium australien technique et financier », qui a « confirmé son soutien à la stratégie de simplification industrielle engagée ».

Gouffre financier confronté à de multiples ennuis techniques, l’unité qui exploite le richissime gisement de nickel de Goro, a changé de modèle industriel, en abandonnant la production d’oxyde de nickel pour se consacrer à celle d’un produit moins raffiné, Nickel Hydroxyde Cake (NHC), précipité de nickel et de cobalt destiné aux batteries des véhicules électriques.

« Le positionnement de l’entreprise est validé par le marché (…) avec des offres de contrats commerciaux sur 5,10, 15 ans couvrant l’intégralité de la production », a affirmé Vale dans un communiqué.

Pour le moment, le tour de table financier a permis de rassembler plus de 900 millions de dollars US, dont 500 millions apportés par Vale Canada à un trust permettant aux Australiens de financer un important projet de stockage des déchets, indispensable à cette usine chimique.

NCR contribuera « au minimum à hauteur de 200 millions de dollars » mais Vale « ne va pas percevoir de produit de cette cession ».

Antonin  Beurrier a assuré que le complexe industriel serait à l’équilibre « dès 2021 » et a confirmé les objectifs de production de 30.000 tonnes de NHC en 2020 et 36.000 tonnes en 2021. Il a aussi promis que « les engagements sociaux et environnementaux » seraient garantis.

Le rachat par NCR suscite une forte hostilité en Nouvelle-Calédonie des chefferies kanak, des indépendantistes et des syndicats.

La semaine dernière, les dirigeants coutumiers du Sud ont demandé « avec fermeté » à Vale d’examiner l’offre de rachat concurrente d’un consortium calédonien et sud-coréen.

Alors qu’un deuxième référendum d’autodétermination a lieu le 4 octobre, les indépendantistes défendent aussi cette option « pour reprendre le contrôle de nos intérêts dans la mine ».

« Cette offre n’a pas été retenue par Vale, point final », a répliqué Antonin Beurri

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data