Nouvelle-Calédonie : Prolongation du chômage partiel et création d’un statut professionnel pour les pêcheurs côtiers

No Comment

© Gouvernement de Nouvelle-Calédonie

Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie se réunissait une dernière fois ce mardi 15 septembre, avant  la période de réserve et l’échéance référendaire du 4 octobre. Plusieurs textes de loi ont été adoptés. Parmi eux, la prolongation du chômage partiel mise en place dans le cadre de la crise sanitaire, mais aussi la création du statut de patron pêcheur, particulièrement attendu par les professionnels du secteur.

Dernière réunion au gouvernement avant le référendum d’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie du 4 octobre, l’institution étant soumise à une période de réserve de deux semaines. L’occasion pour l’institution de valider plusieurs textes de loi.

La prolongation du chômage partiel tout d’abord, maintenue pour une nouvelle période de trois mois, cette mesure permet de poursuivre la politique de sauvegarde des emplois dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19. Un dispositif chiffré entre 2,5 et 3 milliards de francs CFP (entre 20 et 25 millions d’euros) depuis le début de la pandémie.

Autre arrêté notable de cette session du gouvernement, celui de la création du statut professionnel de patron pêcheur. Avec un chiffre d’affaire d’environ 600 millions de francs CFP (5 millions d’euros) et plus de 800 tonnes de marchandise, la filière pêche côtière contribue à l’autosuffisance alimentaire du territoire. La décision gouvernementale fait suite à de nombreux échanges avec la Confédération des pêcheurs côtiers, dans le but de structurer et d’encadrer la profession. Ce nouveau statut officiel, comparable à celui d’agriculteur, permettra ainsi de répondre à une attente forte des professionnels de la pêche, et d’entamer les travaux de structuration de ce corps de métier.
Le texte voté par le gouvernement définit les conditions d’éligibilité à ce statut, valable pour une période de 3 ans. Pour en bénéficier, il faudra être titulaire d’une autorisation de pêche, délivrée par les provinces, et disposer d’une embarcation et d’un permis de navigation en cours de validité dans la catégorie pêche professionnelle. Le demandeur devra également être inscrit au Répertoire d’Identification des Entreprises (RIDET) et être à jour de ses obligations sociales et fiscales.

Interrogé par nos confrères de Caledonia.nc, Christopher Gygès se félicite de la création de ce nouveau statut : « On a une très belle filière pêche en Nouvelle-Calédonie, une pêche labellisé pêche responsable, et c’était important de reconnaître ce statut de patron pêcheur (…) C’était une véritable volonté de reconnaissance sur cette belle filière ».

Le gouvernement estime que 150 pêcheurs seraient déjà éligibles au statut de patron pêcheur à court terme, 300 personnes à moyen terme.

Par Damien Chaillot

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data