Nouvelle-Calédonie : Association et Fédération, ensemble pour la réinsertion en entreprise

No Comment

C’est un pas de plus dans le processus d’accompagnement des jeunes en difficultés du territoire qui a été fait aujourd’hui en Nouvelle Calédonie. La Fédération de l’Industrie de Nouvelle Calédonie (FINC) et l’Association de Protection de l’Enfance et de la Jeunesse (APEJ) ont signé ce mercredi 1er Juillet 2020 une convention visant à ouvrir des postes de travail au sein de différentes entreprises participantes, afin d’aider à la réinsertion et pourquoi pas susciter des vocations !

C’est une initiative bienvenue et une étape presque logique à la suite de multiples partenariats réalisés ces dernières années, ajoutant des outils de travail non négligeables pour l’APEJ dans son suivi de jeunes en difficultés âgés de 16 a 18 ans. Répondant à une problématique réelle de décrochage de ces jeunes souvent déscolarisés et en dehors du monde du travail, la convention signée entre la FINC et l’APEJ va permettre la création de postes pour des séjours en entreprise afin d’aider à la réinsertion d’un public parfois en grande difficulté.

Ces postes spéciaux, accompagnés, permettront aux personnes concernées de découvrir le monde de l’entreprise, susciter l’envie de rejoindre une équipe ou un groupe de travail, de prendre conscience de la pluralité des fonctions, de l’éventail des possibilités de carrière, notamment par la mise en place de postes tournants sur différents secteurs au sein de la même structure.

Pour Xavier Benoit, président de la FINC au mico de Caledonia.nc :

« L’idée est d’accompagner des jeunes pour les réintégrer dans le modèle du travail en entreprise. Nous avons été sollicité par l’APEJ qui avait des projets éducatifs pour ces jeunes et qui avait besoin d’entreprises capables de les acceuillir, avec un accompagnement de l’association (…) afin qu’ils aient une chance de se réaliser par le travail en entreprise ».

Il ne faut pas s’attendre à un stage de découverte en entreprise mais bien à un véritable processus d’intégration et de formation au monde du travail, une opportunité concrète, mettant les jeunes et l’accomplissement par le travail au cœur de la démarche, comme l’explique John Passa, directeur de l’APEJ :

« Attention, il ne s’agit pas d’un stage comme dans le milieu scolaire. Ici le jeune doit être acteur, on essaye de créer les conditions, de susciter de l’interêt, leur donner l’envie de travailler en entreprise. Pour nous ces jeunes ne sont pas marginaux, ce sont des jeunes qui ont des difficultés et notre rôle et de les réinvestir, de les remettre sur les rails ».

En répondant à une problématique difficile de l’accompagnement de jeunes en situation précaire, cette convention apporte une solution concrète . En effet, entre 16 et 18 ans, souvent en décrochage scolaire, l’accès au monde du travail, pourtant seule réelle échappatoire, peut paraître insurmontable.

Le cercle vicieux de la mise a l’écart du système s’enclenche alors, et ils devient très difficile de rattraper ce public parfois en perdition et sans repère tangible. Grâce à ce travail commun de la FINC et de l’APEJ, esperent ainsi que de nombreux jeunes pourraient ainsi avoir une seconde chance, renouer avec le monde du travail.

Par Damien Chaillot

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data