Nickel : Le gouvernement calédonien autorise les exportations vers la Chine et le Japon

No Comment

Ce mardi, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a autorisé les demandes d’exportations du minerai à destination de la Chine et du Japon. Après Montagnat le semaine dernière, la SLN et Ballande pourront aussi exporter leurs stocks de nickel vers les deux marchés asiatiques.

Mardi dernier, le gouvernement calédonien a renouvelé, pour une période de 10 ans, l’autorisation d’exportation de la société Montagnat à destination de son client traditionnel japonais, Pamco. La société pourra exporter un maximum de 480.000 tonnes par an, avec une teneur maximale en nickel comprise entre 1,65% et 2%. Aujourd’hui, c’était au tour de la Société Le Nickel (SLN) et de Ballande de voir leurs demandes d’exportations examinées et autorisées par le gouvernement calédonien. Les deux industriels ont obtenu le droit d’exporter 350.000 tonnes de minerai latéritique pour une période d’un an. Ballande procèdera à ses exportations par l’intermédiaire de Glencore. Ce même groupe avait également demandé le prolongement pour 5 à 10 ans de son accord avec l’aciériste Sumimoto. Requête obtenue puisque le groupe a vu son autorisation d’exporter vers Sumimoto prolongée à 10 ans. Le gouvernement calédonien doit encore examiner, dans la quinzaine, deux autres dossiers déposés par Montagnat et la SLN. Ces autorisations d’exportations interviennent en pleine crise mondiale du nickel, provoquée par la chute des cours à la Bourse de Londres.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment