Nickel calédonien : La serpentine de la SLN à Kouaoua une nouvelle fois incendiée

No Comment

L’incendie de la serpentine de juillet 2017 ©Alcide Ponga / Les Nouvelles Calédoniennes

La serpentine de la Société Le Nickel (SLN) à Kouaoua, qui sert à acheminer le nickel du Centre minier à l’embarcadère d’où il est chargé sur un bateau, a une nouvelle fois été incendiée. Il s’agit du 4ème acte de vandalisme depuis ces deux dernières années.

Les trois précédents actes de vandalisme, qui avaient eu lieu en 2016, juillet 2017 et avril 2018, avaient coûté à la SLN plus de 100 millions de Fcfp, soit environ 840 000 euros, et les enquêtes menées n’avaient donné aucun résultat. Cette fois-ci, la serpentine du centre minier de la SLN à Kouaoua a été incendiée sur 60 mètres. « Evènement tragique » selon Jeanne Setiano-De Bascoche, Chef de centre, cette serpentine est l’ « outil principal » pour ce Centre minier qui induit 300 emplois à Kouaoua, dont 200 directement par la SLN. Il faudra 8 à 10 jours de travaux pour remettre la serpentine en route et en attendant, le nickel extrait restera au Centre minier.

« Les incendies volontaires, on en a assez » a déclaré Joël Diainon, employé de la SLN et Petit chef de la tribu de Ceynon. « On a eu une réunion de sensibilisation », après les précédents incendies, ajoute-t-il, « si nous avons des revendications, mettons-nous autour de la table ». De son côté, le maire de la commune, Alcide Ponga, confie un sentiment « d’impuissance » face à « des actes gratuits », et craint « la fermeture du Centre minier de Kouaoua ». Le reportage intégrale ci-dessous, avec nos partenaires de Caledonia :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment