Logement Outre-mer: Large consensus lors du dîner débat de l’USHOM au Sénat en faveur du logement social outre-mer

No Comment

Le logement social dans les outre-mer était au menu du dîner-débat organisé par l’USHOM (union sociale pour l’habitat outre-mer) ce 23 mai au Sénat sous le parrainage de Michel Magras Président de la délégation sénatoriale outre-mer.

Avec un investissement de 2 milliards d’euros d’investissement dans le secteur du BTP et de l’artisanat, le logement social regroupe plusieurs dizaines de milliers de professionnels (carreleurs, peintres, électriciens). Chaque année, 10 000 logements sont construits et réhabilités et que plus de 200 000 familles bénéficient de ces logements dans des territoires où les indicateurs sociaux sont tous en dessous de la moyenne nationale. Le sénateur de Saint Barthélémy a ouvert les débats en accueillant chaleureusement les nombreux députés et sénateurs de l’Hexagone et de l’outre-mer; les bailleurs sociaux ultramarins et leur partenaires.

Dans son introduction, le président de l’USHOM, Fernand Lerychard a mis en évidence certaines des problématiques propres aux bailleurs de l’outre-mer. Il a interpellé les élus à l’heure où l’Assemblée Nationale examine la loi ELAN (évolution du logement et aménagement numérique) sur la nécessité de prendre en compte dans la loi, les spécificités des outre-mer pour éviter de reproduire les incohérences passées comme celle du FNAP (fonds national d’aide à la pierre) qui appelle la contribution des bailleurs ultramarins tout en ne leur promettant pas d’en bénéficier!

Monsieur Thomas Degos, Directeur de cabinet de la Ministre de l’Outre-mer, a lui rappelé les engagements de l’Etat en faveur du logement dans les outre mer, notamment via les objectifs fixés par le PLOM (plan logement outre mer).

Le Senateur Victorin Lurel, ancien ministre de l’outre-mer, engagé sur les questions du logement social outre mer-est intervenu pour souligner les difficultés persistantes sur ces territoires. Il a proposé des pistes de réflexions tant sur l’aménagement, sur l’urbanisme, sur la fiscalité, pour assurer des politiques publiques plus efficientes .

Il est clairement apparu avec les interventions des trois vice-présidents du Sénat Philippe Dallier, Thani Mohamed Soilihi et Marie-Noelle Lienman que le sujet du logement social outre-mer dépassait les clivages droite- gauche et de même les parlementaires métropolitains présents, ont contribué avec leur homologues des outre-mer à un débat riche et constructif.

Il faut dire que l’introduction de Philippe Folliot, député du Tarn, vice président de la commission de La Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée Nationale, expert sur les questions des outre_mer, avait posé les bases d’un large consensus en rappelant le rôle, la place et le poids des territoires ultramarins dans la république Française.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment