Logement en Outre-mer : Le Covid-19, facteur aggravant de la crise du logement pour le secteur du BTP

No Comment

Lors d’une table ronde sur les secteurs du BTP et du logement social organisée par la Délégation sénatoriale aux Outre-mer les acteurs ultramarins de la filière BTP ont dénoncé une situation très critique et un manque de visibilité et de lisibilité quant à la reprise des chantiers.

Comme le secteur de tourisme ou de la restauration, le secteur de la construction et des travaux publics déjà fragilisé par la crise économique, a subi de plein fouet la crise sanitaire. «Nous sommes au milieu d’un incendie qui dure depuis dix ans et la crise du Covid-19 est un facteur aggravant de cette situation» a déclaré Hervé Etilé, président de la fédération de BTP en Martinique. « Le confinement a eu des conséquences catastrophiques sur notre activité. Nous sommes à la veille de dépôts de bilan en cascade » a-t-il poursuivi.

En Nouvelle-Calédonie, Sylvio Pontoni, président de la Fédération calédonienne du BTP a observé une baisse de 65 % de l’activité sur les chantiers durant les premières semaines du confinement et à 42 millions d’euros de perte de chiffres d’affaire. Une perte d’activité évaluée à 95% à La Réunion pour Olivier Wachter, secrétaire général de la Fédération régionale du BTP de la Réunion.

Mais les professionnels du secteur sont surtout inquiets par rapport au redémarrage des chantiers. « Si dans l’Hexagone, la reprise est actée pour la fin du mois de mai, il semble qu’à La Réunion et dans les départements d’outre-mer que la reprise soit plus longue. Certains maîtres d’ouvrage préfèrent jouer la carte de la prudence et n’envisagent pas une reprise des chantiers avant septembre ou octobre» a indiqué Olivier Wachter.
La redémarrage de l’activité est un élément essentiel pour la survie des entreprises du secteur comme le souligne Steve Pathole, président du Syndicat des entrepreneurs en BTP et annexes de Martinique (SEBTPAM). «Les PGE accordés aux entreprises du BTP ne seront d’aucune utilité si le redémarrage de l’activité n’est pas effectif » a t-il insisté.

Parmi les solutions pour pallier à la crise et favoriser la reprise des chantiers évoquées par le secteur du BTP ultramarin, la mise en place d’un moratoire sur les exonérations de charges, la compensation des surcoûts liés au Covid-19, une plus grande souplesse sur l’accès aux marchés publics ou la relance du Plan logement Outre-mer « dont les moyens tardent à venir». La Fédération du BTP à La Réunion réclame également que le secteur du BTP soit inscrit comme « secteur de compétitivité renforcée».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data