L’Île Maurice prépare un accord de libre-échange avec l’Afrique de l’Est et australe

No Comment

©DR / Capture

Selon un communiqué du Premier ministre mauricien, Anerood Jugnauth, l’Île de l’Océan Indien prépare accord portant sur la création d’une zone de libre-échange tripartite entre le Marché commun pour l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté de l’Afrique de l’est (EAC) et la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Toujours selon ce communiqué, cet accord devrait être signé bientôt, sans qu’aucune date précise ne soit communiquée. Selon La Tribune, plusieurs pays ont déjà signé l’accord : l’Afrique du Sud, qui a été le 19ème en juillet dernier et l’Egypte, qui est le 1er pays à l’avoir ratifié. Pour que cet accord entre en vigueur, 14 pays au moins doivent apporter leur instrument de ratification.

Plus précisément, cet accord devrait permettre « la promotion du développement économique et social de la région, la création d’un grand marché unique avec la libre circulation des biens et des services pour promouvoir le commerce intra-régional et améliorer les processus d’intégration régionale et continentale », indique La Tribune. L’Île Maurice, qui souhaite avant tout développer son commerce international, entend avec cet accord réduire les tarifs douaniers sur les marchandises échangées entre les pays tripartites et la mettre en place de nouvelles opportunités pour les exportations ainsi que des chaînes de valeur régionales.

Au total, cet accord de libre-échange, représente 26 nations pour une population globales de 632 millions d’habitants, soit 57% de la population du continent africain et un PIB global de 1,3 milliard de dollars.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment