Le soleil pour éclairer les nuits de Mayotte

No Comment

©Sunna Design / L’oeil de l’exilé

Forte de son titre d’entreprise éco-citoyenne, Electricité de Mayotte veut éclairer l’île en mettant en place des lampadaires photovoltaïques. D’une pierre deux coups, l’opérateur offrira un éclairage public économique et écologique, permettant par la même occasion de combattre la délinquance.

Aux prémisses de ce projet, un double constat ; « il y a peu d’éclairage public sur l’île, et les existants sont peu économes en énergies », indique Yacine Chouabia, directeur d’Electricité de Mayotte (EDM). L’opérateur s’est donc lancé dans l’achat d’une vingtaine de lampadaires photovoltaïques, une solution économique et écologique, qui sera testée « pendant 60 jours, à Kawéni, et à la centrale de Longoni ». Une façon d’honorer son label d’entreprise éco-citoyenne, gravé « au fer rouge » dans le plan stratégique d’EDM. L’entreprise a décidé de retenir la marque Sunna, qui présente « un bon rapport qualité prix, sans entretien particulier », et qui a déjà été testée au Bénin et au Mali. Lors de la présentation du projet, EDM a convié les collectivités, premières concernées par le dispositif. Le préfet Seymour Morsy a affirmé le soutien de l’Etat, « les maires devront lancer un appel d’offres, et nous accompagnerons le dossier qu’elles auront choisi ». EDM prendra également part aux subventions, qui seront allouées à ceux qui en font la demande, mais « en priorisant malgré tout l’éclairage public » a souligné Yacine Chouabia.

Les maires, premiers concernés par le dispositif, ont répondu présent à l'appel d'EDM ©Journal de Mayotte

Les maires, premiers concernés par le dispositif, ont répondu présent à l’appel d’EDM ©Journal de Mayotte

« Alors même que nous sommes en période de pluie et de couverture nuageuse intense », les 8 lampadaires des 2000 m2 de parking à Kawéni fournissent un éclairage plus puissant qu’annoncé. En effet, les panneaux capteraient la luminosité et non uniquement les rayons de soleil. Autre avantage du système, l’intensité lumineuse des lampadaires est réglable selon les heures de la nuit. EDM a par exemple opté pour un éclairage plus intense en début dé soirée, à la sortie des bureaux. Le Journal de Mayotte précise lui que l’éclairage maximal est impossible toute la nuit, « il va falloir apprendre à doser en fonction des besoins ». Pour les autorités de l’île, préfet et maires, cet éclairage économique et écologique permettra par la même occasion, de lutter contre la délinquance et l’insécurité grandissante à Mayotte. Déjà équipée de caméras de vidéosurveillance, la capitale Mamoudzou devrait bénéficier en priorité de l’éclairage public solaire proposé par EDM.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment