Le Grand Raid profite au secteur hôtelier de la Réunion

No Comment

© JP VIDOT (Grand Raid Réunion)

Un jour avant le coup d’envoi de la 25 ème édition du Grand Raid de la Réunion, l’Insee Océan Indien a étudié l’impact de cet évènement sportif sur la fréquentation hôtelière.

81 % des chambres d’hôtel de l’île sont occupées en 2016 lors du déroulement du Grand Raid sur l’île de la Réunion. C’est un taux d’occupation en augmentation de 7% par rapport à la semaine précédente. « Le Grand Raid influe significativement sur la fréquentation de l’ensemble des hôtels de l’île. Conjugué à des vacances scolaires et au début de l’été austral, l’événement renforce le remplissage des hôtels » souligne l’étude de l’institut statistique.

Capture d’écran 2017-10-18 à 19.28.22

Un impact qui profite aux hôtels des villes-étapes comme Saint-Pierre, Saint-Denis et Cilaos. « À Saint-Pierre, 79 % des 360 chambres d’hôtels proposées en 2016 sont déjà occupées lors de la nuit du mercredi au jeudi. C’est le meilleur remplissage de l’année pour un mercredi dans les hôtels de la commune ». Même effet pour la ville touristique de Cilaos- qui est un poste de ravitaillement important de la Diagonale des Fous et point de départ du Trail de Bourbon le vendredi- où 9 chambres sur 10 sont occupées durant le week-end de la course.

Capture d’écran 2017-10-18 à 19.30.33

L’effet Grand Raid se poursuit au delà des trois jours de compétition car certains concurrents ne résidant pas à La Réunion, ainsi que leurs proches, prolongent leur séjour sur l’île.

Avec le festival de musique Sakifo ou le Leu Tempo Festival, le Grand Raid figure parmi le trio de tête des évènements culturels et sportifs qui dynamisent la fréquentation hôtelière sur l’île.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment