Le Grand Port maritime de la Réunion devient le 1er port des Outre-Mer et change de dimension

1 Comment

Le Grand Port de la Réunion  passe devant  celui de Nouméa en  Nouvelle Calédonie  et devient ainsi  le plus important de tout l’Outre-Mer. La hausse importante du trafic est liée au développement du hub de CMA CGM.

Fortement portés par le développement des trafics de conteneurs, les tonnages transitant par le port sont passés de 4 millions de tonnes en 2013 à plus de 5,4 millions de tonnes en 2016 soit une progression de 34 % en 3 ans. Le chiffre de 5,4 millions de tonnes traitées ne prend pas en compte l’augmentation du trafic liée au chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Le Port Réunion a traité 324 000 conteneurs en 2016 et se rapproche du rythme d’une autre grande installation portuaire de France, Dunkerque.

Plus significatif le nombre de conteneurs traités par le port a dépassé les 320 000 EVP (équivalent vingt-pieds) en 2016, ce qui représente une progression de plus de 52 % par rapport au niveau de 2013. Même si elles sont moins spectaculaires, ces progressions se poursuivent en 2017, soutenue par le dynamisme de l’économie réunionnaise ( + 3,1 % de croissance en 2016) et par la montée en puissance du hub de transbordement mis en place début 2016 par la compagnie CMA CGM, un des leaders mondiaux du transport maritime de conteneurs.Selon les derniers chiffres INSEE, cette dynamique a été accompagnée par des investissements importants réalisés, non seulement par le port, mais aussi par les manutentionnaires, générant des emplois et de la valeur ajoutée pour l’ensemble de la communauté portuaire.

© GPM de la Réunion

© GPM de la Réunion

En 2016, l’INSEE a évalué que les entreprises présentes sur la zone industrialo-portuaire de la Réunion représentaient 7 % de la valeur ajoutée de l’ensemble des activités économiques de l’Île et plus de 4300 emplois direct, en règle générale plus stables et plus qualifiés que dans d’autres secteurs.
Le port de La Réunion ambitionne de capitaliser sur son développement récent et d’améliorer les retombées pour le territoire en renforçant son attractivité au travers aménagement d’une nouvelle zone d’activités. Cette zone reconnue d’ores et déjà en tant que Projet d’intérêt Général par l’Etat, devra favoriser les liens directs entre l’économie réunionnaise et la nouvelle offre maritime et portuaire récemment développée. Une surface d’environ 90 hectares sera dédiée au transit portuaire et au développement de solutions logistiques performantes et adaptées aux filières économiques orientées à l’international selon le Port Réunion.

Par Marie-Christine Ponamalé

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

1 Commentaire

  1. claude Lagier

    Il aurait été intéressant de comparer avec les deux voisins : Port Toamasina et Port Louis