Le Comité France Maritime Outre-mer se tiendra en Nouvelle-Calédonie en septembre

No Comment

La troisième Journée de la mer, organisée par le cluster maritime de Nouvelle-Calédonie, s’est tenue jeudi 25 juillet. L’occasion pour Christopher Gygès, membre du gouvernement notamment en charge du tout nouveau secteur de l’économie bleue, de présenter ses ambitions a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Plus de 150 personnes ont assisté à cette troisième édition de la grand-messe annuelle des acteurs de la mer. Une affluence importante pour un rendez-vous très attendu, quelques semaines après la mise en place du 16egouvernement qui a décidé de créer un secteur de l’économie bleue, confié à Christopher Gygès. « Cette mesure répond à notre volonté d’insuffler une synergie au service d’une politique ambitieuse », a déclaré le membre du gouvernement, avant d’exposer les étapes de sa feuille route. La première consistera à « mettre en place un comité stratégique ». Un organe « opérationnel » qui devra donner corps à la politique de la mer de la Nouvelle-Calédonie en déclinant les recommandations du Livre bleu (lire l’encadré).

Faire du Port de Nouvelle-Calédonie, un hub du Pacifique

En parallèle, le gouvernement propose « une ambition plus forte sur le port », a annoncé Christopher Gygès. « Le Port autonome pourrait devenir un hub du Pacifique, voire même un port franc, afin d’augmenter nos échanges commerciaux et de devenir une plateforme de l’Union européenne dans le Pacifique. » Un objectif élevé qui, pour être atteint, devra s’appuyer sur des professionnels qualifiés. En ce sens, la question de la formation aux métiers de la mer représente la troisième étape de la stratégie portée par le gouvernement. « Cette filière de formation doit être à la hauteur des ambitions que l’on veut donner à la Nouvelle-Calédonie, a souligné Christopher Gygès. Il est aujourd’hui nécessaire de lui donner un cap. »

L’économie maritime a rendez-vous en Calédonie avec le comité France Maritime Outre-mer

L’autre annonce majeure de cette journée a été faite par le président du cluster maritime de la Nouvelle-Calédonie, Philippe Darason : « Un événement important se tiendra en Nouvelle-Calédonie au mois de septembre, puisque nous aurons le privilège d’accueillir le comité France maritime outre-mer ». Cette entité regroupe les acteurs du monde de l’économie maritime, l’État et les collectivités métropolitaines et ultramarines, sous la présidence du secrétaire général de la Mer, Denis Robin, et du président du cluster maritime France. Elle se réunira en Nouvelle-Calédonie dans le cadre d’un atelier outre-mer. La recherche et l’innovation, les croisières, la formation, le développement portuaire ou encore la déconstruction navale sont d’ores et déjà à l’ordre du jour de cette rencontre.

Le livre bleu
Il y a un an, la deuxième Journée de la mer avait donné le coup d’envoi de la rédaction d’un Livre bleu. « Il s’agira d’un catalogue de propositions qui sera remis aux décideurs, et sur lequel ils pourront s’appuyer pour développer la croissance bleue calédonienne », expliquait Lionel Loubersac, manager au sein du cluster maritime de la Nouvelle-Calédonie. La rédaction de ce document, confiée aux membres du cluster, est en cours. Sa livraison est prévue au deuxième trimestre 2020. Dès lors, le comité stratégique que le gouvernement entend mettre sur pied s’en saisira pour transformer ces propositions en une véritable politique maritime de la Nouvelle-Calédonie.

Le cluster maritime de la Nouvelle-Calédonie (CMNC)
« Depuis sa création il y a 5 ans, le cluster agit pour développer des synergies entre les acteurs de l’économie maritime afin que toute l’économie calédonienne puisse profiter des capacités d’innovation, des opportunités d’affaires et de créations d’emplois qu’offrent les activités en mer, a rappelé le président de la structure, Philippe Darrason. La prise en compte du fait maritime est de plus en plus marquée dans les institutions de la Nouvelle-Calédonie : le gouvernement s’est doté d’un chargé de mission croisières et, plus récemment, il a confié à l’un de ses membres le secteur de l’économie de la mer en la personne de Christopher Gygès. Le cluster milite désormais pour la création d’une commission de la mer au Congrès. »
Le CMNC compte 80 membres. Il s’organise autour de six commissions qui représentent les 26 secteurs d’activités identifiés dans le domaine maritime lesquels seraient à l’origine de plus de 3 000 emplois.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data