L’ancrage local, un engagement fort de SUEZ en Outre-mer : L’interview de Bertrand Camus, Directeur général du Groupe

No Comment

Bertrand Camus, Directeur général du Groupe SUEZ ©SUEZ / Denis Félix

Directeur général du Groupe depuis le 14 mai, Bertrand Camus s’adresse aux Outre-mer dans une interview à paraître dans le 7ème et nouveau numéro d’Itinéraires d’Outre-mer, qu’Outremers360 vous propose en exclusivité. 

Bertrand Camus, avant d’être nommé directeur général du groupe SUEZ, vous avez exercé d’importantes responsabilités à l’international. Vous êtes donc particulièrement sensible au rayonnement et à la réputation du groupe SUEZ au niveau mondial. Dans quelle mesure l’outre-mer y contribue-t-il ? 

Bertrand Camus : Si la France est le pays sur lequel le soleil ne se couche jamais, c’est grâce à ses outre-mer. De par leur position géostratégique, ils contribuent à la présence et donc au rayonnement de la France au niveau international et c’est également vrai pour le groupe SUEZ.

Cette présence sur les trois océans est une vraie opportunité en matière commerciale. Nos filiales d’Outre-mer sont, tout comme d’autres régions du monde dans lesquelles nous opérons, de véritables laboratoires d’innovation, mais aussi les vitrines commerciales de nos activités. Je veux donner quelques exemples : le procédé OSMOSUN à Bora Bora : après un 1er prototype à Masdar, aux Émirats Arabes Unis, un démonstrateur de ce procédé de désalinisation d’eau de mer par énergie solaire a été testé pendant deux ans par les équipes de la Polynésienne des Eaux. Ce dispositif a été présenté lors de la Conférence Environnementale du Pacifique que nous avons organisée à Bora Bora en 2017.

Citons également les UCD (unités compactes Degrémont) déployées en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française ou à Favard, un village guyanais difficile d’accès dans la forêt amazonienne, et désormais aux Fidji. Notre site du Moule, en Guadeloupe, autre exemple, qui traite et recycle ce fléau environnemental et économique que sont les algues sargasses, mais aussi l’unité de valorisation du biogaz de Sainte-Rose, toujours en Guadeloupe, qui permet de produire de l’énergie à partir des déchets. Enfin, le programme Inovest, un centre multi-filières novateur pour maximiser la valorisation des déchets à la Réunion.

Diapositive1

Les solutions concrètes et innovantes que nous mettons en œuvre en outre-mer participent à la réponse globale proposée par SUEZ pour relever les grands défis technologiques et environnementaux auxquels sont confrontées nos sociétés, tout en préservant les ressources naturelles.

Je rappelle aussi que nous participons aux grands événements pour la protection de l’environnement : Journée mondiale de l’océan, Journée mondiale de l’eau, Semaine Européenne de la Réduction des Déchets ou World Clean up Day. De même, nous avons organisé la Conférence environnementale du Pacifique en Polynésie en 2017 et nous sommes partenaires de l’UNESCO depuis 2015 et de la Pacific Water and Waste Water association depuis 2016.

A l’écoute des environnements spécifiques

Le pari de SUEZ a été de développer en outre-mer des filiales avec une forte identité locale. Alors, pari gagnant ? 

Bertrand Camus : Oui, sans conteste ! L’ancrage local est un engagement fort de notre Groupe. Il renforce chez nos collaborateurs le sentiment d’appartenance à une entreprise dont le nom est porteur de sens. Ce choix symbolise la volonté du groupe SUEZ d’être dans une stratégie de terrain, en adéquation avec les réalités du quotidien.

Ces marques locales nous enracinent profondément dans ces régions. Elles nous obligent à être constamment à l’écoute d’environnements spécifiques et donc d’adapter, non seulement nos solutions, mais également nos priorités pour être au plus près des enjeux locaux.

SUEZ est un groupe qui a fait de l’innovation son fer de lance. Cependant les solutions développées dans l’hexagone ne sont pas toujours adaptées aux outre-mer en raison notamment des contraintes insulaires (effet de taille, éloignement…). Avec nos filiales qui sont présentes dans les outre-mer depuis 30 ou 40 ans pour la plupart, nous avons su ajuster ces solutions innovantes au contexte local.

Avec le déploiement progressif de centres VISIO dans nos filiales, nous illustrons parfaitement l’adaptation aux outre-mer de la révolution numérique engagée au niveau de SUEZ. Cette stratégie est aussi bénéfique dans nos rapports avec nos clients et les populations car elle crée une proximité. Enfin, cette identité locale nous confère une légitimité supplémentaire pour nous développer dans les bassins régionaux des Caraïbes, du Pacifique Sud et de l’océan Indien.

La « Force de l’outre-mer » c’est la diversité, c’est l’ouverture au monde et à l’autre

Les outre-mer ont une double nature, nationale, car ce sont des collectivités françaises, et internationale de par leur position géographique. Peut-on encore mieux exploiter cette opportunité ?

Bertrand Camus : L’outre-mer est effectivement à la fois national et international. C’est la « Force de l’outre-mer » qui permet de faire rayonner SUEZ à l’étranger. L’outre-mer s’inscrit de facto dans la diversité, dans une ouverture au monde et à l’autre.

Notre présence en outre-mer est un atout de plus pour le développement commercial du Groupe. Les technologies mises en œuvre dans nos régions d’outre-mer sont des vitrines de l’innovation et de solutions insulaires. Elles contribuent au rayonnement du Groupe et à sa réputation d’excellence et de progrès.

Bertrand Camus sur la plateforme de compostage de Karenga à Nakutakoin en Nouvelle- Calédonie avec les équipes de la Calédonienne des Eaux ©CDE

Bertrand Camus sur la plateforme de compostage de Karenga à Nakutakoin en Nouvelle-
Calédonie avec les équipes de la Calédonienne des Eaux ©CDE

Nos filiales d’outre-mer sont une vraie porte d’entrée vers les marchés voisins. Elles permettent de comprendre plus précisément les enjeux et besoins des bassins régionaux environnants. L’ouverture d’une succursale aux îles Fidji en 2018, née des échanges entre la Calédonienne des Eaux et la « Water Authority of Fiji », en est l’illustration. Nous travaillons également avec les îles Kiribati et Cook par exemple.

Dans cette perspective, la parution d’une version anglaise de notre revue « Itinéraires d’outre-mer » intitulée « Beyond the seas », pour présenter nos solutions et nos activités aux pays environnants à majorité anglophone est très positive. « Beyond the seas » a été remis en mars 2019 à des journalistes australiens, néo-zélandais et fidjiens en visite au Smart Operations Center du Pecq dans le cadre d’un voyage de presse organisé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Le groupe SUEZ assure à ses collaborateurs un avenir

SUEZ compte plus de 1300 collaborateurs en outre-mer, dont une majorité recrutée localement et formée au sein du Groupe. SUEZ est-il un « TOP employer » ?

Bertrand Camus : SUEZ joue un rôle social et économique important en outre-mer. En recrutant localement, nous participons pleinement au développement des économies locales.

Je suis très attaché au fait que nos collaborateurs aient la possibilité non seulement d’évoluer au sein de leur filiale mais également dans l’ensemble du Groupe. Les opportunités doivent être identiques pour l’ensemble des salariés de SUEZ, en France métropolitaine, en Outre-mer ou à l’étranger. Cette politique d’égalité des chances est une priorité pour nous.

Les Outre-mer sont des régions sensibles en matière d’emploi. Le groupe SUEZ assure à ses collaborateurs un avenir en leur procurant un emploi stable, une formation de haut niveau et bien entendu des perspectives d’évolution grâce à la mobilité et la formation continue.

Les femmes sont également très présentes dans nos métiers et à tous les échelons de la hiérarchie. A cet égard, je me félicite que le comité de direction de la Martiniquaise des Eaux soit absolument paritaire.

Je souhaite que les collaborateurs soient fiers de leur appartenance à une entreprise qui, au-delà de ses missions de service public que sont la fourniture d’eau, la protection de l’environnement et la valorisation des déchets, participe pleinement au développement économique et social de leur territoire.

Le groupe SUEZ s’est aussi engagé depuis de longues années en faveur de l’emploi et notamment l’emploi et la formation des jeunes. Je ne donnerai que quelques exemples : nous accueillons des jeunes en stage et en alternance, nous participons au financement des Bourses Alizés en Martinique et des Prix d’excellence en Guyane, nous travaillons en partenariat avec le Régiment du Service Militaire Adapté (RSMA) et l’ADIE. R&V Réunion vient de lancer le programme Passerelle Mobilité avec Pôle emploi.

SUEZ : un partenaire de longue date, engagé pour l’emploi et le développement économique des outre-mer

Le 14 mai vous avez pris officiellement vos fonctions de directeur général du Groupe. Quels messages souhaitez-vous adresser ?

Bertrand Camus : En premier lieu, je souhaite réaffirmer notre engagement en outre-mer au travers de nos filiales. Nous sommes conscients que les outre-mer sont confrontés à des problématiques spécifiques en matière sociale, de développement durable et de transition écologique. Notre engagement se poursuivra dans le respect des identités ultra-marines.

Je veux aussi témoigner de mon entière confiance. J’ai pu constater et apprécier le dynamisme et l’implication de nos filiales et de nos collaborateurs à l’occasion de mes déplacements lorsque j’étais directeur Eau France. Enfin, je souhaite que SUEZ soit toujours au plus près de ses clients. A ce titre, les outre-mer nous ouvrent, avec d’autres territoires, des opportunités de développement en étant les vitrines de nos métiers et de nos savoir-faire.

Retrouvez l’interview de Bertrand Camus dans Itinéraires d’Outre-mer.

SUEZ Iti7 COUV B.CAMUS@SUEZ

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data