JOMD 2017: Dassault Falcon Service et Textron s’engagent avec une entreprise caribéenne pour développer le tourisme d’affaires et sanitaire dans la Caraïbe

No Comment

La société aéronautique française Dassault Falcon Service va fournir plusieurs de leurs appareils, des Falcon 7X à l’entreprise guadeloupéenne, le CACE (Caribbean Aviation center of Excellence).

A l’occasion de la 6ème Journée Outre-mer Développement où se sont réunis différents partenaires économiques et politiques ultramarins, le CACE (Caribbean Aviation center of Excellence) a  noué un partenariat avec une  grande  entreprise de l’aéronautique, Dassault. Objectif de ce partenariat: desservir des vols d’affaires depuis l’arc antillais.
Pour  Olivier Nichola, directeur des opérations de vols «  Red Line Business Aviation »(filiale de la CACE) ce partenariat est un atout pour la nouvelle compagnie  qui souhaite offrir un service de qualité à ses clients. « Avec le Falcon 7X, nous pourrons couvrir tout le bassin européen, le continent africain et les Amériques. Nous pourrons même desservir la Polynésie française depuis la Caraïbe, vu que cet appareil à une autonomie de vol de 14 heures, à pleine charge ( 18 passagers sur cet avion) ».Alors que la compagnie doit se lancer au cours de l’année 2018, le directeur des opérations de vol confie par exemple recevoir des demandes d’hommes d’affaires caribéens qui souhaitent se rendre au Sénégal ou en Côte d’Ivoire.

WhatsApp Image 2017-11-21 at 09.48.03

La compagnie compte également fournir des services d’évacuation sanitaire depuis la Caraïbe.« Nous avions pris ces avions performants car ils nous permettent aussi sur le plan de l’évacuation sanitaire,  de faire du transport de « matières dangereuses. A terme,  notre objectif est de permettre à  tout l’arc antillais, de Saint-Thomas à Trinidad -et-Tobago, de profiter de l’offre de soins médicaux de nos territoires et répondre à des demandes particulières en matière de rapatriement sanitaire », souligne Lucien Plaisance, le président de la Caribbean Aviation center of Excellence .

Une idée qui a séduit la Ministre des Outre-mer lors de la visite de ce stand qui a souligné l’ambiguité de certaines destinations caribéennes qui font de la publicité sur les hôpitaux français en Guadeloupe et en Martinique pour attirer des touristes. « Il existe dans l’ensemble des Caraïbes, des îles usant de l’argument de la présence proche de  Guadeloupe et de la Martinique avec le service de soins de qualité pour attirer des clients. Or, lorsqu’on regarde les politiques d’assurances de ces compagnies, le rapatriement est systématiquement fait  vers la Floride », ajoute Annick Girardin. Selon le directeur chargé de l’évacuation sanitaires, c’est le barrière des langues qui empêche une prise en charge de ces clients dans les hôpitaux français de la région. Pour y remédier, la compagnie a décidé de faire « de l’hôpital un service d’hotellerie de luxe »  en apportant une formule de chambres médicales tout confort avec des médecins polyglottes à disposition. Le Cace, en pleine croissance permet de positionner cette région en un hub logistique d’aviation d’affaires et d’évacuation sanitaire.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment