Guyane : Le projet minier Montagne d’Or ouvre son bureau d’information à Saint-Laurent du Maroni

No Comment

©DR

Ce jeudi 18 janvier, la Compagnie minière Montagne d’Or a inauguré son bureau d’information à Saint-Laurent du Maroni. « L’objectif de cette antenne est d’informer la population de l’Ouest guyanais sur le projet minier et ses enjeux économiques, sociaux et environnementaux pour la Guyane, et en particulier dans cette partie du territoire », indique la Compagnie dans un communiqué.

« L’ouverture d’un bureau d’information à Saint-Laurent du Maroni, représente une nouvelle étape dans notre volonté de dialogue et de proximité avec la population de l’Ouest guyanais. Cette implantation renforce également notre ancrage sur le territoire. Nous souhaitons que cette antenne soit un lieu d’échanges, où nous apporterons une information claire et précise et où nous répondrons aux  questions posées sur le projet », a indiqué Pierre Paris, Président de la Compagnie minière Montagne d’Or. Du lundi au vendredi, et de 8h à 13h, un salarié « permanent » accueillera le public qui pourra s’informer « sur les composantes du projet, notamment sur l’emploi et la formation ». Cette antenne est plus précisément située sur l’Esplanade Laurent Baudin, à Saint-Laurent du Maroni.

©Compagnie Minière Montagne d’Or

©Compagnie Minière Montagne d’Or

« Montagne d’Or est un projet de mine d’or responsable », assure la Compagnie. « Ses enjeux sont multiples : la création de 750 emplois directs et 3 000 emplois indirects et induits pour le territoire, le développement de cursus de formation pérenne aux métiers de la mine, une gestion environnementale rigoureuse, la mise en œuvre de partenariats économiques et un dialogue continu avec l’ensemble des acteurs locaux ». « Le gisement d’or primaire de Montagne d’Or est situé à 125 km par piste de la ville de Saint-Laurent du Maroni, à plus de 50km des lieux de résidence les plus proches et dans une zone autorisée pour l’exploitation minière du Schéma départemental d’orientation minière », rappelle-t-elle.

« La mine utilisera un procédé efficace de récupération de l’or par cyanuration en circuit fermé. La gestion des résidus, qui prévoit la destruction du cyanure avant entreposage, sera réalisée en stricte conformité avec la législation française et européenne et le Code international de gestion du cyanure ». S’il est soutenu par une bonne partie des élus guyanais, en raison des emplois qui seraient créés, ce projet d’extraction minière trouve une forte opposition du côté des associations de défense de l’environnement et des populations amérindiennes de Guyane.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment