Forum de l’Économie maritime en Polynésie : La Collectivité veut innover le transport maritime

No Comment

©Port autonome de Papeete

Ce mardi 6 novembre en Polynésie a eu lieu l’ouverture du 5èmeForum de l’économie maritime. Organisé par le Cluster maritime de Polynésie française, la centaine de participants planche cette année sur le transport maritime « sous ses différents aspects ». 

« Professionnels privés, associations, élus et décideurs publics » se sont donnés rendez-vous ce mardi à la Présidence polynésienne à Papeete pour étudier le « transport maritime sous ses différents aspects ». « Le choix de cette thématique est destiné à renforcer la perception de nouveaux modes de transports qui peuvent contribuer à désenclaver les îles et apporter davantage de mobilité aux Polynésiens », indique l’exécutif polynésien. « Pour les tables rondes, les thèmes retenus sont l’innovation dans le transport maritime en Polynésie française, le développement des lignes de transport à passagers inter-archipels, l’évolution des normes, homologation et sécurité dans le transport maritime et les transports maritimes collectifs urbains. La restitution des travaux est prévue pour mercredi après-midi ».

L'Arannui 5, cargo mixte, qui ravitaille les îles Marquises à l'extrême nord-est d cela Polynésie, tout en transportant passagers et croisiéristes ©CPTM

L’Arannui 5, cargo mixte, qui ravitaille les îles Marquises à l’extrême nord-est d cela Polynésie, tout en transportant passagers et croisiéristes ©CPTM

Problématique de premier plan pour cette Collectivité de 118 îles réparties sur plus de 5 millions de km2 de ZEE, le transport maritime est essentiel pour, entre autres, le ravitaillement des îles éloignées et le transport des populations des îles ne disposant pas d’aéroport. Le transport maritime y présente un chiffre d’affaire de près de 503 millions d’euros (60 milliards de Fcfp), indique TNTV. En outre, 21 navires, issus de flottilles privées, desservent les cinq archipels polynésiens, mais celle-ci est vieillissante. « Le transport maritime doit être innovant. (…) Nous sommes des unités très anciennes encore ici, de 40 ans d’âge, sur un espace important, avec des besoins croissants. (…) Nous devons davantage nous ouvrir sur le maritime car il va apporter la croissance de toutes nos îles » explique Gérard Siu, président du Cluster maritime, à nos confrères de TNTV.

Une alternative au transport véhiculé ?

Étouffée à chaque heure de pointe par les embouteillages, le transport maritime pourrait, pour la seule île de Tahiti, être une solution de désengorgement de Papeete et sa zone urbaine. « On cherche souvent des solutions sur le plan terrestre alors que nous sommes un territoire d’océan. Le moment est venu de mener une réflexion sur cette solution du transport maritime. Certains diront que cela va coûter cher, mais regardons cela de près et étudions comment un tel système peut fonctionner. Ce serait une bonne alternative aux transports routiers en tout cas », a déclaré Jean-Christophe Bouissou, Ministre en charge des Transports interinsulaires. Autre innovation, le gouvernement polynésien et l’État pourraient cofinancer un cargo mixte fonctionnant avec le vent et un générateur, qui serait actuellement à l’étude.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment