Economie: Une enveloppe de 38 millions d’euros pour soutenir la production de sucre en Outre-mer

No Comment

©DR

Ce vendredi après-midi, les ministres de l’Agriculture et des Outre-mer, Stéphane Le Foll et Ericka Bareigts, ont annoncé le versement d’une aide annuelle de 38 millions d’euros à la filière sucrière ultra-marine.

Versée par l’Etat, « cette aide complète les fonds européens du programme POSEI dédiés à la production de sucre (Programme d’options spécifiques à l’éloignement et l’insularité) qui s’élèvent à 75 millions d’euros par an, ainsi que les fonds nationaux de 90 millions d’euros par an », précisent conjointement les ministères de l’Agriculture et des Outre-mer dans leur communiqué. « L’engagement du Président de la République pris lors de sa visite à l’île de la Réunion en août 2014 est ainsi tenu, après d’intenses négociations avec les services de la Commission européenne », poursuivent-ils en soulignant, « cette décision (…) permettra la mobilisation des crédits budgétaires prévus par le Projet de Loi Finances 2017 dès la prochaine campagne ».

Cette enveloppe supplémentaire a pour but de « garantir l’avenir de la production sucrière dans ces départements (La Réunion, Martinique, Guadeloupe, ndlr), impactée par la fin des quotas sucriers en octobre 2017 et par les surcoûts liés à l’ultra-périphéricité », explique-t-on. Secteur économique stratégique, la pérennisation de la filière canne-sucre dans les DOM est « essentielle » selon les ministères puisque celle-ci génère « 20 000 emplois directs et 40 000 emplois indirects » dans les DOM.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment