Economie: « Oser péi », le nouveau défi pour 2025 de la CPME de la Réunion

No Comment

Lors de sa dernière assemblée nationale le 9 mars dernier, la CPME de la Réunion (la Confédération des petites et moyennes entreprises) a réitéré son objectif de promouvoir la production locale. 

 « C’est quoi, Oser La Réunion ? Ce n’est pas un nouveau logo, ni un nouveau slogan, mais une démarche globale qui s’applique aussi bien aux produits qu’aux activités de service. C’est faire le pari d’une économie de la proximité forte dont nous pouvons tous être fiers ! »,  souligne Dominique Vienne, le président de la CPME. Appuyé par le dispositif du Stratégie de Bons d’Achats, communément appelée le SBA, la CPME de  la Réunion entend mener une « révolution économique » au sein du territoire. Elle a ainsi décrété l’année 2017, comme l’année de l’empreinte locale. Pour Dominique Vienne,  il s’agit de « militer pour que l’entreprise locale soit reconnue comme le socle d’un développement économique durable».  Pour répondre à cet objectif, l’organisation patronale travaille sur un document de référence « Oser La Réunion 2025 » qui met en avant 7 transitions majeures à mener. 

Lors de l’assemblée générale, Dominique Vienne a insisté sur la mobilisation des consommateurs réunionnais. « Nous devons prendre la mesure que le plein emploi est possible grâce à de nouveaux comportements des consommateurs réunionnais ».  Au sein de l’organisation, la CPME souhaite enrichir ses offres de services auprès des entrepreneurs réunionnais notamment à travers La Cité des Entrepreneurs qui offrira désormais un panel plus complet de conseils aux organisations et d’événements permettant une meilleure synergie entre les différents acteurs économiques et mettra en place des matinales et afterwork d’échanges entre chefs d’entreprises afin qu’ils partagent leurs expériences et leur savoir-faire. « Nous avons compris que c’est la performance collective qui génèrera de la performance individuelle. Nous avons compris que c’est en faisant grandir le territoire, en l’ensemençant, que nous ferons gagner nos entreprises qui demain récolteront », a-t-il ajouté.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment