Economie numérique : Saint-Barthélémy bientôt paradis numérique

No Comment

Depuis quatre ans, la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy a lancé une opération d’aménagement numérique avec le déploiement de la fibre optique sur son territoire. En plus du tourisme haut de gamme, l’île espère renforcer son attractivité économique par le biais du numérique.

« On ne peut parler d’usage numérique sans aborder la qualité de l’infrastructure », nous explique Pascal Peuchot, le chargé de mission de l’aménagement numérique au sein de la collectivité de Saint-Barthélémy. Compte-tenu de l’éloignement géographique et de la double insularité du territoire de Saint- Barthélemy, il apparait essentiel que la sphère publique, le monde économique et le secteur résidentiel puissent bénéficier à terme de services de communications électroniques de qualité. Pour cela, la collectivité a engagé depuis quatre ans des travaux en ce sens. «A Saint-Barthélémy, on a lancé depuis 2012 un projet de déploiement de la fibre optique dans un premier temps pour les besoins propres de la collectivité (services publics) et pour certains besoins propres à des opérateurs.Pour les usages professionnels du numérique, aujourd’hui on a besoin d’une infrastructure qui ne soit plus une limite aux usages »

L’île, s’appuyant sur le secteur du tourisme de luxe particulièrement développé, fait du très haut débit un enjeu de compétitivité. « Nous disposons maintenant d’une infrastructure publique appartenant à la collectivité, qu’on loue ensuite aux opérateurs (Dauphin Télécom, Orange, Digicel). L’intérêt d’une infrastructure publique est de générer de la concurrence sur les services, autrement dit sur les offres d’accès à internet ou d’autres types  de services qui nécessitent une connectivité optimale» poursuit Pascal Peuchot.

Une ouverture vers l’innovation

Un aménagement public qui profite également à cette économie touristique. « Les hôtels étaient très demandeurs de ce service haut-débit, qui faisait parfois défaut. Ainsi, en février 2015, notre premier client fut l’hôtel le Guanahani puis les autres hôtels et quelque villas de luxe lui ont emboîté le pas. Ce sont des clients qui ont besoin d’une connexion stable et bonne qualité professionnelle ». La qualité des connexions constitue donc un enjeu fort pour conserver une clientèle exigeante et ultra connectée.Mais selon Pascal Peuchot, le développement du haut-débit favorise également l’innovation sur tous les plans (santé, éducation, développement durable, etc). « À partir du moment où le réseau n’est plus un problème pour développer des services, c’est le champ de tous les possibles qui s’ouvre. Ce n’est pas la fibre qui est innovante, mais tout ce que l’on peut faire avec ».

« Un champ de  tous les possibles » dans lequel la chambre économique multiprofessionelle (CEM) de Saint-Barthélemy entend s’inscrire pleinement. « L’enjeu est de faire du numérique un enjeu économique », précise Nadège Carti-Sinnan, directrice générale de la CEM. « Il s’agit aussi de valoriser cet outil afin d’attirer davantage de clients sur notre territoire, par exemple devenir à terme une référence pour le tourisme d’affaires, être un lieu de colloques internationaux ». Sur ce sujet, la chambre économique prépare actuellement la 2ème édition de « Saint Barth Smart Island » (Saint-Barth ville intelligente) qui sera placée sous le thème des « séjours connectés », où nous allons notamment parler de tourisme et d’innovation. ajoute Nadège Carti-Sinnan.

smart island st barth

Une première édition de la Saint-Barth Smart Island s’est tenue en février dernier

Le schéma directeur territorial de Saint-Barthélémy prévoit, en termes de niveau de services, à apporter un débit minimal de 100 Mbit/s à l’ensemble des 5 813 locaux de l’île à horizon 2020. Un objectif inscrit dans le plan France Très Haut Débit, les objectifs nationaux de déploiement du Très Haut Débit consistent en la couverture de «100% de la population éligible au Très Haut Débit en 2022 […] près de la moitié de la population et des entreprises de bénéficier du Très Haut Débit dès 2017».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment