Economie : Les connexions aériennes avec les Etats-Unis auront-elles un impact sur l’économie guadeloupéenne?

No Comment

Dans quelques jours, la compagnie Norwegian Airlines reprendra ses rotations entre le nord-est américain et la Guadeloupe.Quels sont les enjeux pour l’économie guadeloupéenne? 

Les chiffres de la fréquentation touristique l’attestent. En mars 2016, le marché nord-américain a connu une croissance fulgurante avec plus de 189,37 % de passagers en plus, que ce soit au départ ou vers les Etats-Unis. Une croissance qui pourrait s’inscrire dans le temps puisque la Norwegian Airlines lancera à la mi-décembre sa 4ème liaison vers la Guadeloupe au départ de Mimai.  De nouveaux afflux de voyageurs qui font  également évoluer positivement la fréquentation de l’aéroport de Guadeloupe, et par extension le secteur touristique de l’île. En Floride, on voit d’un bon oeil la multiplication de ces lignes aériennes vers les Antilles. « Oui, cela va indéniablement renforcer nos liens commerciaux. Les lignes lancées l’année dernière entre la Guadeloupe et le nord-est des Etats-Unis ont du succès ; la Floride est donc bien placée pour réussir, au moins autant. Nous connaissons tout l’intérêt qu’il y a pour les particuliers comme les entreprises à accentuer nos échanges », affirme Pascale Villet, la directrice de la FACC (chambre de commerce franco-américaine de Floride au Courrier de la Floride).

L’ouverture de nouvelles lignes américaines est également une aubaine pour les entreprises même si  ce marché est encore embryonnaire. « La proximité géographique n’est pas reflétée par les liaisons aériennes actuelles : un vol direct par semaine ou devoir passer par Port au Prince ou St Martin avec des escales importantes et des coûts certains ne favorisent pas la fluidité des affaires (et tout le monde ne peut pas s’offrir un jet privé pour faire l’aller retour dans des délais raisonnables d’un business trip (48 h)). Dès lors des partenariats et des investissements commerciaux ne se concrétisent pas, alors qu’avec des vols directs réguliers entre la Caraïbe française et la Floride ils auraient pu être approfondis et finalisés », souligne Aline Martin O’Brien,  avocate au sein du cabinet Xander Law Group PA) et ayant exercé aux Antilles. En Martinique, la Fédération des très petites entreprises réfléchit aussi à la création d’échanges commerciaux entre la Martinique et la Floride. Selon Maïscha Ravi, chargée de relations avec la Floride au sein de la FTPE Martinique, les relations tendent à se renforcer. « Les échanges entre la Floride et les Antilles se renforcent beaucoup ces derniers mois surtout grâce à l’arrivée de lignes aériennes directes ». Pour développer les potentialités de ce secteur, un salon rassemblant une dizaine de chefs d’entreprises à Miami se tiendra au début de l’année prochaine. « Le but, c’est de créer des liens avec la Floride, un Etat qui attire toujours beaucoup les Antillais, et de susciter évidemment des investissement dans tous les secteurs que nous représentons, aussi bien l’alimentaire que l’artisanat, ou encore les services à la personne, notamment dans le domaine du social. »

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment