Économie : La filière banane de Martinique et Pôle Emploi signent une convention

No Comment

La filière banane de la Martinique « Banamart » et l’antenne régionale de Pôle Emploi ont signé une convention pour « le recrutement de la nouvelle génération de salariés agricoles », « une priorité pour les employeurs ». Leur communiqué commun ci-dessous.

Depuis plus de dix ans, les producteurs de bananes de la Martinique se sont résolument orientés vers la culture d’une « banane durable », économiquement pérenne, respectueuse de l’environnement et soucieuse de former ses salariés aux meilleures pratiques agricoles. Aujourd’hui, le recrutement de la nouvelle génération de salariés agricoles est une priorité pour les employeurs.  500 postes sont à pouvoir dans la filière.

Pour atteindre cet objectif, depuis 2017, le Pôle Emploi et BANAMART ont noué une très étroite collaboration dans le cadre de la politique de renouvellement des ressources humaines au sein des exploitations agricoles, avec la mise en place d’un cadre intitulé :

1/ Dispositif de formation Opérationnel à l’emploi « employé agricole polyvalent de la banane »

L’objectif général de cette action est de faire acquérir aux stagiaires les gestes techniques des métiers de la banane et de devenir immédiatement employable sur trois fonctions clés (sélection des fruits, emballage, œilletonnage, entretien foliaire sanitaire cercosporiose noire).

Ce sont des modules de 330 heures en alternance :

·      métiers soins aux fruits de la plantation à la récolte

·      métiers liés au conditionnement de la banane

·      connaissance du fonctionnement et de l’organisation de l’entreprise agricole.

·      droits et devoirs au travail

·      santé, hygiène, sport et nutrition au travail (ostéopathe et éducateur sportif professionnel)

Une nouvelle impulsion à la collaboration sociale, en faveur des entreprises agricoles bananières, pourvoyeurs d’emplois durables, sera donnée aux termes de la signature d’une convention pour 3 ans.

Banamart et Pôle Emploi Martinique décident de mettre en complémentarité leurs actions en direction des entreprises et des demandeurs d’emploi pour :

–       mieux répondre aux besoins des entreprises et au recrutement en compétences,

–       accompagner la professionnalisation et le retour des demandeurs d’emploi dans le cadre du Conseil en Évolution Professionnelle,

–       permettre aux conseillers Pôle Emploi d’améliorer leur connaissance des différents métiers du secteur de la production bananière.

Pour atteindre ces objectifs, les signataires ont décidé d’associer leurs moyens et leurs efforts pour mettre en œuvre des actions visant à développer leur partenariat autour des axes suivants :

–       contribuer, auprès des conseillers de Pôle Emploi et des demandeurs d’emploi, à la promotion des différents métiers existants au sein du secteur représenté par BANAMART (production, commercialisation, encadrement, fonctions supports…)

–        Travailler en synergie pour répondre aux besoins en recrutement des entreprises adhérentes de BANAMART, ainsi qu’aux projets de recrutement propres à BANAMART.

2/ Les signataires 

–       Président de banamart : Nicolas Marraud Des Grottes

–       Directrice régionale adjointe de Pôle Emploi Martinique : Francicia Courtois

En présence de :

–  Mme Delphine BLERALD, Responsable d’Equipe à l’Agence Pôle Emploi de Trinité

–  Mme Sandrine CROISETU, Conseillère entreprise, à l’Agence Pôle Emploi de Rivière Salée

–  Mr Pierre MONTEUX, Directeur Général de BANAMART

–  les huit exploitations agricoles membres du GIE SODO

–  l’employée Mme Béatrice MACABRE (qui a bénéficié du dispositif POEC pour son intégration dans ses fonctions actuelles)

3 / Présentation d’un exemple concret d’optimisation du POEC

L’exemple du GIE SODO a été choisi car il s’agit d’un Groupement d’Intérêt Économique qui regroupe huit exploitations agricoles de taille moyenne ou petite, toutes situées sur une même zone géographique. Ce GIE est en activité depuis moins d’un an et il est installé au Quartier Sarraut sur la commune du Lamentin. Son président, Mr Luc CLERENCE, en est l’élément moteur avec pour seul objectif la pérennité des petites et moyennes exploitations bananières.

Les huit exploitations agricoles, membres du GIE, qui représentent une production totale annuelle de l’ordre de 2.200 tonnes, ont ainsi décidé de se regrouper afin de mutualiser leurs charges de personnel et de matériel pour toute la partie du travail au hangar (découpe, sélection et conditionnement des bananes).

La découpe, la sélection qualitative et le conditionnement de ces bananes nécessite huit collaborateurs sur des compétences métiers en tension. Le GIE SODO a bénéficié du dispositif POEC – Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective, pour le recrutement de trois salariés agricoles polyvalents et il est actuellement accompagné pour l’embauche de cinq autres collaborateurs.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data