Economie circulaire en Guyane: Antoine Karam souhaite contraindre les éco-organismes à assurer leurs missions en Outre-mer

No Comment

Le Sénateur de la Guyane Antoine Karam s’est félicité dans un communiqué de l’adoption du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire.

Pour le parlementaire, cette loi ce texte «prend mieux en considération la situation des outre-mer où les coûts supportés par le service public de gestion des déchets sont objectivement plus élevés». Si les efforts réalisés par les élus locaux pour rattraper le retard, la Guyane reste confrontée à «un manque patent d’infrastructures et le désintérêt total des éco-organismes».

Antoine Karam a également insisté sur la nécessité de contraindre les éco-organismes à assurer leurs missions jusqu’en Guyane en leur fixant des objectifs clairs en matière de déploiement de filières à responsabilité élargie des producteurs (REP). Enfin, il a défendu le principe d’une coopération régionale qui permette de mutualiser les moyens avec les territoires voisins.

Deux des amendements d’Antoine Karam ont été adoptés au cours des débats. Le premier consiste à prendre en compte la problématique de l’enclavement et des sites isolés dans les dispositifs supplémentaires de consigne qui pourront être déployés outre-mer. Le second vise quant à lui à assouplir le droit en vigueur afin de faciliter l’installation d’unités supplémentaires de stockage, de traitement et de valorisation des déchets devenues indispensables en Guyane.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data