Economie bleue : Les Clusters Maritimes Ultramarins et la Direction Générale de l’Outre-mer reprennent les visioconférences autour de la croissance bleue

No Comment

Chaque année et depuis quatre ans (mars 2015), des visioconférences trimestrielles sont organisées au Ministère de l’Outre-mer entre la Direction Générale à l’Outre-mer, le Cluster Maritime Français et les sept clusters maritimes d’Outre-mer (Saint-Pierre-et-Miquelon, Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Polynésie française et Nouvelle-Calédonie).

Elles ont pour but de faire le point sur les dossiers prioritaires transversaux et individuels sur les sujets maritimes, d’identifier et de lever les freins -notamment administratifs-, et d’accompagner les projets stratégiques territoire par territoire, pour élaborer entre autres des propositions pour le Conseil Interministériel de la Mer (CIMER).

Des visioconférences pour que les différents acteurs du maritime en Outre-mer puissent se parler, échanger et accompagner le développement de la Croissance Bleue, en cohérence avec la mise en place récente du volet Outre-mer du Comité France Maritime sous l’égide du Secrétariat Général de la Mer et du Cluster Maritime Français.Elles se sont concentrées sur trois sujets : la formation maritime et les emplois; le tourisme et la croisière et les infrastructures maritimes.

Le 30 avril dernier ce cycle de visioconférence a repris, et était consacré au thème des formations et métiers de la mer. Des personnalités qualifiées sont invitées à participer (Direction de la mer, FEDOM, Comité France Maritime, Service Militaire Adapté) aux côté des représentants des clusters maritimes ultramarins, du Cluster Maritime Français et de la DGOM.
L’occasion de faire un bilan de la Semaine de l’Emploi Maritime, qui s’est tenue pour la première fois depuis quatre éditions en simultané dans l’Hexagone et en Outre-mer. Plus de 30 événements (ateliers, conférences, visites de sites, job-dating, etc.) ont accueilli environ 2700 participants, avec une vraie prise de conscience tant par les agents de Pôle Emploi que des demandeurs du potentiel des métiers de la mer.

Deuxième sujet étudié, l’adéquation entre l’offre de formation locale et les besoins de recrutement en métiers spécialisés, en cohérence avec les deux mesures des CIMER 2017. D’abord, la mesure 42 qui indique que «Le Gouvernement s’engage renforcer les capacités de formation maritime dans les outre-mer, en s’appuyant au maximum sur les structures existantes par exemple par la création de « section maritime » dans les lycées d’enseignement général et les lycées professionnels ultramarins. » Et puis la mesure 28 des CIMER 2018, «L’État poursuit le renforcement de la capacité de formation en matière d’économie bleue en Outre-mer en prenant en compte les besoins et les spécificités de chaque territoire ultramarin afin de permettre aux populations ultramarines d’exploiter les espaces maritimes et ainsi de dynamiser l’économie locale. », à l’aide de la construction d’une matrice GPEC (Gestion Previsionnelle des Emplois et des Compétences) établie territoire par territoire, notamment via les études de l’AFPA et des clusters maritimes d’Outre-mer».
Enfin, divers points administratifs ont été abordés concernant la circulation du personnel navigant étranger dans les DOM-COM, les équivalences de certains diplômes et brevets professionnels français et anglo-saxons.

La prochaine visioconférence portera sur les questions d’activités navales (construction, réparation et maintenance).

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data