Economie à la Réunion : Une croissance économique 2017 « solide »

No Comment

©B. Navez / Wikimédia Commons

Un climat des affaires au beau fixe, un marché du travail à la hausse, 2017 a été une année « solide » selon l’IEDOM qui a publié le dernier bilan économique de la Réunion le mercredi 4 avril.

Pour la quatrième année consécutive, les indicateurs économiques sont restés au vert en 2017. « La consommation des ménages est vigoureuse, dans un contexte de progression de la masse salariale, de faible inflation et d’accélération du crédit. L’emploi salarié privé progresse (bien que plus modestement qu’en 2016), tandis que les emplois en contrats courts se développent nettement et que le marché de l’emploi fait face à la baisse des emplois aidés. Le climat des affaires termine l’année sur un point haut, augurant des perspectives bien orientées à court terme », souligne l’IEDOM.

© IEDOM

© IEDOM

Une croissance qui profite à tous les secteurs. Le secteur des services, plus particulièrement du tourisme a affiche une belle embellie avec plus de 500 000 touristes extérieurs accueillis en 2017 et 356,2 millions d’euros de recettes, soit des progressions respectives de 10,8 % et 9,5 %. « Ce dynamisme touche particulièrement l’axe métropole-Réunion avec l’arrivée d’une nouvelle compagnie en juin 2017 » , précise les économistes de l’IEDOM. L’arrivée de French Bee a été bénéfique pour l’économie réunionnaise.

Le secteur marchand n’est pas en reste. « Avec plus de 25 300 ventes, le marché des voitures particulières neuves atteint un niveau record en 2017 et progresse de 6,8 %, après +6,3 % déjà en 2016. Un dynamisme à noter également dans l’activité bancaire. La croissance des actifs financiers détenus par les résidents réunionnais est soutenue et celle des crédits s’accélère. Les taux pratiqués à La Réunion poursuivent leur détente en 2017, dans un contexte de conditions financières exceptionnellement accommodantes (politique de la BCE de taux d’intérêt historiquement bas et d’assouplissement quantitatif, baisse des taux d’usure).

© IEDOM

© IEDOM

Des signaux positifs pour 2018

L’ensemble de ces éléments laisse entrevoir « des signaux positifs pour l’année 2018. « L’exercice écoulé s’est en effet achevé sur un élan positif, ne laissant pas percevoir de risque de ralentissement brutal à court terme, même si certains leviers de croissance sont appelés à s’essouffler (taux d’intérêt, faiblesse de l’inflation). L’enjeu pour 2018 sera de parvenir à maintenir ce rythme de croissance. », ajoute l’IEDOM

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment