Économie à La Réunion : « Sauver le tourisme en préservant nos citoyens », plaide la CPME

No Comment

©Facebook / CPME Réunion (Illustration)

Sollicité mercredi soir, le Préfet de La Réunion, Jacques Billant, s’est entretenu avec le Président et une délégation de la CPME Réunion, jeudi soir. Cet échange a permis de clarifier la position de l’État sur la prolongation des mesures de restriction de circulation aérienne entre La Réunion et l’Hexagone.

Dans une tribune, la CPME Réunion fait part de ses préoccupations et propositions pour « défendre au mieux les intérêts des entreprises réunionnaises du secteur du tourisme et nos concitoyens ». Des propositions également faites au Préfet lors de leur rencontre. 

Plus de trois mois après le début de l’épidémie de Covid-19, le constat est sans appel : nous traversons une crise économique sans précèdent dont les effets ne feront que s’intensifier dans les mois à venir. Dans l’urgence, les pouvoirs publics ont mis en place des dispositifs exceptionnels et massifs qui ont permis d’atténuer le choc immédiat de la mise à l’arrêt de l’activité économique. La mobilisation forte de la CPME a aussi permis d’obtenir le déploiement de mesures inédites afin de soutenir au mieux les chefs d’entreprises et les salariés.

Passée cette phase d’urgence, l’enjeu est aujourd’hui de continuer à limiter les dégâts en accompagnant ceux qui en ont besoin, tout en redonnant des perspectives et en préservant la sécurité sanitaire de l’ensemble de nos concitoyens.

Parce que La Réunion est un territoire insulaire, éloigné des centres de décision et d’appui technique nationaux, et parce que la sécurité sanitaire des Réunionnais est pour nous une impérieuse nécessité, la CPME avait dès le 19 mars demandé à la Ministre des Outre-mer la fermeture de notre espace aérien. Il en allait de la protection de nos concitoyens et de la préservation de nos entreprises et de nos salariés.

Au regard de nos spécificités ultramarines, l’État a adopté des mesures tant économiques que sanitaires en réponse aux enjeux de sauvegarde et de relance de nos territoires. Les mesures de restrictions sanitaires ont porté leurs fruits puisque La Réunion a été protégée de l’impact de la maladie. Aussi, la CPME souhaite préserver l’immunité sanitaire dans laquelle se trouve La Réunion et ne pas sacrifier l’avenir par des décisions précipitées.

Le Gouvernement a annoncé les prochaines étapes de l’ouverture des relations aériennes avec l’Hexagone : un premier allègement le 22 juin et un nouveau cap avec la fin de l’état d’urgence sanitaire le 11 juillet. Le Parlement fixe actuellement, dans la Loi sur la fin de l’état d’urgence sanitaire (en navette parlementaire), les futures limites aux modalités de circulation entre l’Hexagone et les outre-mer après la fin de l’état d’urgence sanitaire. Nous en prenons acte, en déplorant une communication qui a pu être source d’incompréhensions.
Il est indéniable que les risques sont toujours présents : la maladie n’a pas disparu. Les craintes que nous exprimions pour notre territoire le 19 mars sont renforcées au regard de l’impact de la Covid-19 dans d’autres pays.

Si nous demandons un allègement des procédures actuelles, nous appelons à la vigilance de nos responsables politiques afin, qu’en toute transparence, l’État soit doté des moyens (matériel, juridique et humain) lui permettant d’assurer le contrôle aux frontières des voyageurs, pour nous préserver d’une potentielle vague de contamination qui serait dévastatrice pour les entreprises et pour la société réunionnaise.

Il est évident que le maintien d’un tel filet de sécurité sanitaire va impacter nos entreprises et en particulier celles des secteurs du tourisme, de la restauration, de l’artisanat, de la culture, de l’évènementiel et les métiers connexes…

Il n’est pas concevable qu’elles payent le prix de la préservation de notre sécurité sanitaire, au risque de transformer une crise sanitaire en une crise économique et sociale plus violente. Aussi, nous demandons à ce que des mesures spécifiques de compensation et d’accompagnement, à la mesure des dispositions spécifiques de protection sanitaire, soient prises par le Gouvernement dans le cadre du Plan de Relance du Tourisme qui a été annoncé par le Premier Ministre le 14 mai dernier.

Pour une meilleure appropriation de ces mesures au niveau territorial, nous invitons l’ensemble des acteurs concernés à se réunir rapidement dans le cadre d’un Comité d’Orientations Stratégiques du Tourisme (COST) élargi à l’ensemble des acteurs, notamment des opérateurs privés de la culture et de l’évènementiel. Cette instance, créée en 2010, et pilotée par le Préfet et les Présidents de la Région et du Département, coordonne les décisions prises par les différents acteurs du tourisme sur le territoire. Il évaluera l’impact du maintien du « filet de sécurité sanitaire » et fera des propositions pour sauvegarder et relancer nos entreprises du secteur touristique (au sens large). Cet espace d’intelligence territorial nourrira la confiance entre les acteurs publics et privés.

Les orientations définies au sein du COST pourraient ensuite actualiser et s’inscrire dans le Schéma de Développement et d’Aménagement Touristique de La Réunion, qui est actuellement en révision et qui sera adopté par la Région Réunion avant la fin de l’année.

La CPME n’a eu de cesse, depuis le début de cette crise, et notamment dans ses prises de position au sein de la Cellule de continuité économique et sociale mise en place par le Préfet, de réclamer transparence et coordination sur les mesures à prendre. Ces orientations restent une priorité pour les entrepreneurs responsables que nous sommes. Nous ne doutons pas que notre appel à l’intérêt général sera, cette fois encore, entendu.

La CPME Réunion

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data