Desserte aérienne : Une année sans turbulences pour les aéroports de Guadeloupe et de la Réunion

No Comment

Les aéroports de Guadeloupe et de la Réunion affichent une bonne santé. Ils enregistrent une progression de leur trafic de passagers.

La Guadeloupe et la Réunion attirent de plus en plus de passagers. Une attirance qui se confirme dans les chiffres. Concernant la Guadeloupe, l’aéroport Pole Caraïbes a vu son trafic commercial progresser de près de 8% sur le mois de décembre 2015. En un mois, ce sont 200 466 personnes qui ont visité l’archipel. Une croissance qui s’explique par le trafic vers la France hexagonale qui a enregistré 6,7%  par rapport à l’année dernière. La Caraïbe a également boosté le trafic grâce aux destinations comme la Barbade, Antigua ou la Dominique. Le marché nord-américain n’est pas en reste. Pour son premier mois d’activité à l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes,  la compagnie Norwegian Airlines a transporté 7170 passagers entre les Etats-Unis et la Guadeloupe. La destination de Montréal a également un bond avec 53 % de passagers en plus. En revanche, le trafic vers Miami est en baisse. Cela s’explique par rapport au changement de comptabilisation des passagers Air France en provenance de Fort-de-France et de Cayenne,  désormais considérés en transit et non plus en correspondance au départ de Pointe-à-Pitre.

Même tendance pour l’aéroport Roland-Garros à la Réunion. Le site a accueilli 2 millions de passagers en 2015, soit une augmentation de 3,2 % du traffic aérien par rapport à 2014. C’est le trafic régional connait une belle progression. « Le trafic diminue de 4,3% entre Saint-Denis et les aéroports malgaches, notamment en raison de la baisse de l’offre d’Air Madagascar, et de 7% entre notre île et l’Afrique du Sud. Il bondit en revanche de 30,5% sur la ligne Saint-Denis – Moroni (Comores) et de 74,2% entre Saint-Denis et les Seychelles, desserte rétablie en juin 2014 », note l’aéroport dans un communiqué. Il s’agit de la cinquième année consécutive la barre des deux millions de passagers.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment