Desserte aérienne: Le président d’Air Caraïbes Marc Rochet suggère à Donald Trump d’atterrir au Bourget au lieu d’Orly

No Comment

© Aéroport d’Orly

Selon le journal Les Echos, Marc Rochet aurait adressé à Donald Trump un courrier lui demandant de modifier son aéroport d’arrivée en France.

Le débarquement du président américain sur l’aéroport d’Orly pour le défilé national du 14 juillet, une source de stress supplémentaire pour le président du groupe Air Caraïbes. « Au nom de dizaines de milliers de voyageurs et travailleurs qui iront à Orly dans les prochains jours, je demande respectueusement à vos services de reconsidérer la décision de faire atterrir Air Force One à Orly », indique Marc Rochet avant de poursuivre, « Monsieur le président, je vous suggère une meilleure alternative : l’aéroport du Bourget. Non seulement cet aéroport n’est pas ouvert au public – et par conséquent à l’écart des gigantesques flux de passagers – mais il vous assurera également une meilleure sécurité dans un environnement plus simple à contrôler ». Or, l’usage veut que les délégations officielles arrivent soit à Orly, soit à Roissy selon le porte-parole du transporteur.

Durant la période estivale, l’aéroport de Paris-Orly deuxième plate-forme aéroportuaire de France, est sujet à une augmentation de son nombre de flux de passagers. Une situation qui crée de longues files d’attentes lors du passage à la police aux frontière, entrainant des retards de vols. le président d’Air Caraïbes et French blue  a été  le premier tiré la sonnette d’alarme. Dans un communiqué publié le 30 juin dernier, Marc Rochet dénonce le « niveau extrêmement critique» atteint par l’attente aux contrôles de la PAF, qui a entrainé au total depuis le 15 juin 2017 « 320 heures de retard pour l’ensemble des vols internationaux » à Orly-Sud. Il estime que le retard moyen a été supérieur 60 minutes « tous les jours », y compris neuf jours où cette moyenne était « supérieure à 90 minutes ». En cause, le nombre insuffisant  de fonctionnaires présents aux postes de contrôle pour juguler ce flux de voyageurs lors de cette saison.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment