Desserte aérienne : La Polynésie commande deux ATR pour ses pistes courtes

No Comment

©ATR

La compagnie domestique Air Tahiti et le constructeur ATR ont confirmé, à l’occasion du Salon du Bourget, la commande de deux ATR 42-600 STOL, spécialisé pour atterrir et décoller sur des pistes courtes. Une aubaine pour à la fois desservir les îles éloignées aux pistes courtes et augmenter le nombre de passagers. 

Ainsi, la compagnie aérienne pourra à terme « exploiter en ATR des liaisons domestiques en Polynésie actuellement exploitée en Twin Otter ou en Beechcraft », explique le spécialiste Aviation Geeks Tahiti. « L’ATR 42-600S nous permettra d’utiliser des appareils de plus grande capacité sur des destinations qui n’étaient atteignables que par des avions beaucoup plus petits. C’est une excellente nouvelle, autant pour les habitants de l’archipel que pour les touristes qui nous rendent visite », a par ailleurs confirmé le Directeur général d’Air Tahiti, Manate Vivish. La commande a été officialisée ce mercredi 19 juin au Salon du Bourget, alors que le constructeur ATR a ouvert les commandes pour ce type d’appareil nouvelle génération.

« L’ATR 42-600S est une version STOL (Short Take-Off and Landing, Décollage et Atterrissage courts) de l’ATR 42-600 qui a été optimisé pour réduire les distances de décollage et d’atterrissage, de 1050 mètres actuellement à seulement 800 mètres », explique le constructeur. « Grâce à cette évolution, des centaines d’aéroports supplémentaires pourront être reliés par des ATR, offrant aux compagnies aériennes de nouvelles opportunités commerciales et aux populations locales un meilleur accès à l’économie mondiale, à la santé, à l’éducation et à la culture ».

« Nous sommes fiers d’annoncer Air Tahiti comme client de lancement du 42-600S et convaincus que cette version plus performante aidera la compagnie à améliorer encore la connectivité entre les communautés et à soutenir le développement local de manière plus efficace », a salué Stefano Bortoli, Président exécutif d’ATR. Au-delà de ses performances sur pistes courtes, il propose 50 sièges au même coût d’opération que des appareils de 30 places.

Très courte, la piste de Ua Pou n'est praticable qu'en Beechcraft ou Twin Otter ©Communauté de communes des Îles Marquises (CODIM)

Très courte, la piste de Ua Pou n’est praticable qu’en Beechcraft ou Twin Otter ©Communauté de communes des Îles Marquises (CODIM)

Les deux futurs ATR 42-600 STOL seront exploités sur « des routes connectant les îles Marquises entre elles ». « Ils permettront d’accroître le nombre de passagers transportés sur certaines des destinations de l’archipel, comme Ua Pou ou Ua Huka, qui sont, à ce jour, uniquement desservies par des appareils plus petits ». Des tests seront notamment réalisés sur ces deux îles avait indiqué mardi le gouvernement polynésien. Si aucune date précise n’est communiquée par le constructeur, la livraison des premiers appareils pourrait intervenir en 2022, a fait savoir le gouvernement polynésien. « L’introduction de ces nouveaux avions répond aussi à la volonté de la compagnie de continuer à harmoniser sa flotte régionale autour des ATR, qu’Air Tahiti opère depuis plus de 30 ans », conclut ATR.

Outre Air Tahiti et ses deux appareils, le loueur Elix Aviation Capital s’est également positionné sur 10 avions de ce type et cinq autres pour un client dont le nom n’a pas été communiqué.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data