Desserte aérienne en Polynésie : Hausse record du trafic international au 3ème trimestre 2018

No Comment

La low-cost long courrier French Bee a pris 13% de parts de marché sur le trafic international à Tahiti-Faa’a ©Bruno Levinnois / PYF Spotters

Au 3ème trimestre 2018, le trafic international à l’aéroport international de Tahiti-Faa’a a enregistré une hausse record de + 12,6 % par rapport à la même période 2017, soit près de 22 000 passagers supplémentaires, rapporte Aviation Geek Tahiti. Les trois quarts des nouveaux passagers en Polynésie seraient transportés par la low-cost long courrier French Bee. 

Dans le détail, le trafic passagers à l’aéroport international de Tahiti-Faa’a a augmenté de 9 ,5% en juillet, 13,3% en août et 16% en septembre, indique la page Aviation Geek Tahiti, s’appuyant sur les derniers chiffres publiés par l’aéroport. Sur les routes entre Tahiti et les États-Unis (Los Angeles et San Francisco), la low-cost long courrier French Bee s’est octroyé la 3ème place en termes de parts de marché, entre Air Tahiti Nui et Air France. Ainsi, la compagnie polynésienne « prend 65 % des parts de marché, French Bee 19 % et Air France 16 % ».

« Ces parts de marché sont à analyser non pas en chiffres bruts, mais surtout par rapport à l’offre de siège », explique l’expert de l’aviation en Polynésie. « Par exemple, French Bee opère 3 vols par semaine avec des avions de plus de 400 sièges, là où Air France, également 3 vols par semaine, opère avec des avions de 280 à 312 sièges selon les dates. L’offre French Bee est donc 25 % supérieure à celle d’Air France ! Il n’est donc pas très étonnant d’observer cette répartition des parts de marché ». De son côté, Air Tahiti Nui garde le leadership sur les États-Unis grâce à ses 14 vols par semaine avec des avions de 294 sièges.

©Aviation Geek Tahiti

©Aviation Geek Tahiti

« Le chiffre le plus intéressant des analyses de l’Aéroport de Tahiti est le taux de stimulation French Bee », note encore le site Aviation Geek Tahiti. En d’autres termes, quelle est la part de nouveau trafic générée par l’arrivée de la nouvelle compagnie. « French Bee transporte plus de 3/4 de nouveaux passagers ! Exactement 76,5 %. Seuls 23,5 % des passagers qu’elle transporte sont « cannibalisés », c’est à dire qu’il s’agit de passagers qui sont passés de Air Tahiti Nui ou Air France à French Bee. En valeur absolue, French Bee a généré plus de 11 500 nouveaux voyageurs aller-retour à destination ou au départ de Tahiti ».

©Aviation Geek Tahiti

©Aviation Geek Tahiti

Au total, toutes routes internationales confondues, la low-cost long courrier du groupe Dubreuil prend 13% du trafic. De son côté, Air Tahiti Nui « reste largement dominante avec 58 %, mais ses parts s’effritent quelque peu pour la compagnie au Tiare représentant historiquement les 2/3 (66 %) du trafic passager ». « Air France s’établit désormais en 3eme position derrière French Bee avec 11 %, Air New Zealand reste solide sur ses positions avec 8 %. Aircalin, Hawaiian et LATAM se tiennent, chacune entre 3 et 4 % », poursuit Aviation Geek Tahiti.

©Bruno Levinnois / PYF Spotters

©Bruno Levinnois / PYF Spotters

Ce dimanche, la compagnie polynésienne a reçu le premier Boeing 787-9 Dreamliner de sa nouvelle flotte, qui sera entièrement renouvelée avant la fin 2019. À terme, Air Tahiti Nui disposera de quatre 787-9 Dreamliner au lieu des cinq Airbus A340-300 qui occupe encore sa flotte. Vieillissant, le renouvellement de ses Airbus apparaissait comme une nécessité face à une concurrence opérant avec des appareils neufs et de nouvelle génération, comme French Bee avec son A350 ou encore, United Airlines qui arrivera sous peu avec également un 787-9. A noter que cette hausse du trafic international a impacté le trafic domestique qui augmente par la même occasion.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data