Desserte aérienne: Corsair veut renforcer sa présence dans l’Océan Indien

No Comment

©Air Journal

A l’occasion des 20 ans de la ligne Paris-Antananarivo (Madagascar), la compagnie aérienne Corsair a annoncé son intention de renforcer sa présence dans les îles de l’Océan Indien. Un partenariat avec les îles Vanille est en préparation.

La compagnie Corsair, filiale du groupe TUI, se projette dans l’Océan Indien. En effet, Corsair prépare un partenariat avec les îles Vanille (Comores, Madagascar, l’île Maurice, Mayotte, La Réunion et les Seychelles), qui inclura entre autres, l’ouverture d’une ligne Antananarivo-Saint-Denis. Une annonce de bon augure pour les autorités malgaches; « Via l’open sky, les opérateurs aériens œuvrant dans la région essayent de trouver le moyen de pallier l’insuffisance de connectivité aérienne dans la zone océan Indien », a déclaré Jean Michel Andrianasolo, directeur de cabinet du ministère malgache des Transports et de la météorologie, dans les colonnes de L’Express de Madagascar.

D’autres axes régionaux sont envisagés: une liaison La Réunion – Mayotte dès le 24 janvier 2017 et une liaison La Réunion – île Maurice. « Le renforcement des vols régionaux permettra de faciliter les échanges économiques, et d’améliorer l’offre proposée aux Réunionnais – la Réunion pèse 12% des arrivées à Maurice – mais aussi de promouvoir les séjours touristiques combinés entre les îles de l’Océan Indien », indique Corsair dans un communiqué.

Avec trois vols hebdomadaires réguliers, la ligne Paris-Antananarivo enregistre environ 35 000 voyageurs par an. La compagnie fêtait aussi, le 17 octobre, ses 10 ans de présence sur l’île Maurice qu’elle dessert quatre fois par semaine. Chaque année, environ 100 000 passagers voyagent sur cet axe, pour un taux de remplissage de 85% sur les 3 dernières années en classe économique et de 80% sur la classe Grand Large précise le site Tourmag.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment