Desserte aérienne : Bientôt une ligne Martinique – Francfort

1 Comment

La compagnie aérienne allemande à bas coût Condor va proposer à partir du 6 novembre 2016 un vol régulier entre la Francfort et l’aéroport Aimé Césaire du Lamentin, en Martinique, a-t-on appris auprès de la direction de l’aéroport.

Condor effectuera ce vol seulement pendant quelques mois de l’année, du 6 novembre 2016 au 23 avril 2017, soit 25 semaines, à raison d’une rotation par semaine, le dimanche. Pour cette nouvelle desserte, la compagnie allemande, membre du groupe international Thomas Cook, utilisera un Boeing 767 d’une capacité de 259 places. A bord, 3 classes seront accessibles : la Business, la Première et enfin la classe économique. Pour le retour, le vol sera réalisé avec une escale à Tobago. Cette nouvelle route entre l’Europe et la Caraïbe illustre la volonté des 2 parties de poursuivre la collaboration initiée en 2015. Durant la dernière saison de croisière, Condor avait affrété plusieurs vols charters à destination de Fort-de-France. L’an dernier 10.213 passagers ont été transportés via la compagnie entre l’Allemagne et la Martinique. Selon l’IEDOM (l’Institut d’Emission des Départements d’Outre-Mer) au 1er trimestre 2016, le trafic aéroportuaire en Martinique a enregistré une hausse de 17,6% par rapport à la même période en 2015. Pour répondre à cette évolution, le gestionnaire de l’Aéroport Aimé Césaire prévoit d’investir 120 millions d’euros sur 5 ans. L’aérogare passera de 22.000 m2 à 40.000 m2.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

1 Commentaire

  1. Michel Fouillet

    Une liaison Francfort / Martinique, c’est bien.
    Pourquoi nos compagnies françaises, nationale ou locales, n’ouvrent-elles pas une ligne reliant la Martinique et la Guadeloupe avec Cuba. La Havane est désormais une destination privilégiée et je suis sur que beaucoup d’antillais aimeraient y faire un séjour sans passer par Paris (trajet le plus rapide !!!!). Je suis sur également que de nombreux touristes métropolitains dans nos régions caribéennes souhaiteraient y faire un crochet.
    On attend quoi ? Le feu vert des USA ? Quand les américains auront pris place en nous laissant les miettes ?
    Michel Fouillet